Suarez, la nouvelle star

  • A
  • A
Suarez, la nouvelle star
Partagez sur :

Pour arriver en finale de la Copa America, que l'Uruguay disputera dimanche face au Paraguay, la Celeste a compté avant tout sur un homme: Luis Suarez. L'attaquant de Liverpool a notamment inscrit un doublé décisif en demies face au Pérou (2-0), et a supplanté cet été Diego Forlan au rayon des stars de sa sélection. Et l'ancien buteur de l'Ajax a encore une finale pour devenir seul meilleur buteur de la compétition.

Pour arriver en finale de la Copa America, que l'Uruguay disputera dimanche face au Paraguay, la Celeste a compté avant tout sur un homme: Luis Suarez. L'attaquant de Liverpool a notamment inscrit un doublé décisif en demies face au Pérou (2-0), et a supplanté cet été Diego Forlan au rayon des stars de sa sélection. Et l'ancien buteur de l'Ajax a encore une finale pour devenir seul meilleur buteur de la compétition. L'exception qui confirme la règle. Dans une Copa America où les grands noms ont franchement peiné à répondre présent, Luis Suarez a su prendre ses responsabilités pour tirer l'Uruguay vers le haut. Là où Lionel Messi et surtout Carlos Tevez ont échoué avec l'Argentine (ce dernier en manquant son tir au but face à la Celeste en quarts de finale), là où Neymar, Robinho, Pato ou Ganso n'ont jamais réussi à tirer le Brésil vers le haut, l'attaquant de Liverpool a placé son équipe sur les bons rails. Pas éblouissant dans le jeu, Suarez a frappé là où on l'attendait: devant le but adverse. Désormais meilleur buteur de la compétition avec trois buts, à égalité avec Sergio Agüero - le seul à avoir à peu près réussi, avec l'Uruguayen, à assumer son rang de star - Suarez est en route vers un triomphe à la fois personnel et collectif. Pour Enzo Francescoli, ancien fer de lance de la Celeste, vainqueur de la compétition en 1983, 1987 et 1995, l'ancien attaquant de l'Ajax a largement l'étoffe pour lui succéder et devenir le leader de la sélection. "Il a tout: le talent et le sérieux, lance l'ancien Marseillais sur le site de la Fifa. Il a acquis la maturité de joueurs plus expérimentés." Dalglish le voit déjà "vainqueur" Toujours aussi râleur sur le terrain, ce qui le rend souvent énervant, Suarez n'en conserve pas moins une fine analyse des forces et des faiblesses, qu'il s'agisse de son équipe ou de ses adversaires. "Nous venons de jouer deux matches très différents, indiquait ainsi le buteur après la qualification contre le Pérou (2-0). Contre l'Argentine, nous savions que nous allions beaucoup subir et nous nous y étions préparés. Face au Pérou, il fallait aller de l'avant et prendre des initiatives, et nous y sommes parvenus." Avec l'expérience du Mondial 2010, qui avait surtout consacré son coéquipier Diego Forlan, les Uruguayens sont désormais capables de s'adapter à toute sorte d'opposition. C'est aussi en Afrique du Sud que Suarez était devenu une véritable star dans son pays, en stoppant de la main sur sa ligne, un ballon qui allait qualifier le Ghana pour les demi-finales, dans les dernières secondes de la prolongation. Le penalty avait ensuite été manqué par Gyan et l'Uruguay était finalement passé aux tirs au but. Transféré l'hiver dernier de l'Ajax Amsterdam à Liverpool, l'Uruguayen a convaincu depuis son arrivée chez les Reds, avec notamment un festival sur un but offert à Dirk Kuyt face à Manchester United. Kenny Dalglish, suit les aventures de son poulain de près. "On est tous absolument ravis pour Luis, déclare le coach des Reds au Liverpool Echo. C'est génial pour lui d'accéder à la finale. On est impatient de le voir revenir en vainqueur." Prémonitoire ?