Stoner prend le pouvoir

  • A
  • A
Stoner prend le pouvoir
Partagez sur :

Vainqueur au guidon de sa Ducati lors du Grand Prix d'Italie disputé sur le circuit du Mugello dimanche, le pilote australien Casey Stoner a pris le commandement du championnat du monde de Moto GP devant Jorge Lorenzo classé 2e de la course et Valentino Rossi 3e. Le Français Randy De Puniet termine pour sa part au 8e rang.

Vainqueur au guidon de sa Ducati lors du Grand Prix d'Italie disputé sur le circuit du Mugello dimanche, le pilote australien Casey Stoner a pris le commandement du championnat du monde de Moto GP devant Jorge Lorenzo classé 2e de la course et Valentino Rossi 3e. Le Français Randy De Puniet termine pour sa part au 8e rang. Rien, ou pas grand chose, ne laissait penser que Casey Stoner pouvait triompher en Italie ce week-end. En dépit de sa deuxième position sur la grille de départ et de son amour maintes fois répété pour le Mugello, l'Australien n'avait pour ainsi dire aucune référence véritable sur le circuit transalpin, si ce n'est son podium de l'an passé. Victime d'une chute en essais libres, le métronome du team Ducati devait surtout composer avec une concurrence redoutable sur cette cinquième manche de la saison: celle de Valentino Rossi, d'abord, sept fois vainqueur sur ce bitume, et celle de Jorge Lorenzo, l'homme en forme du moment, tout frais lauréat du Grand Prix de France et poleman ce dimanche. Une explication Stoner - Capirossi...Parti à la faute, dans les graviers, à l'heure de cet insignifiant tour de chauffe, le Majorquin est ensuite passé au travers de son départ, constatant dans les premiers mètres de la course les dépassements de sept de ses rivaux. Au contraire propulsées aux avant-postes, les Suzuki de Chris Vermeulen et Loris Capirossi vont un temps dicter leur loi, tour à tour, avant de céder leur place au bal des retours au stand. A dix boucles de l'arrivée, tandis que Dani Pedrosa était évacué sur civière après une chute spectaculaire, Casey Stoner prenait une bonne fois pour toute la direction des opérations, non sans une explication au sommet avec Loris Capirossi. Ce dernier s'inclinait finalement devant la vélocité de la Ducati, avant de subir les retours en force d'un Jorge Lorenzo revenu du diable vauvert et d'un Valentino Rossi miraculeusement sur le podium aux dépens d'Andrea Dovizioso.Longtemps à la bagarre pour la 6e place avec les Yamaha Tech 3, Randy de Puniet se classait pour sa part 8e, derrière Colin Edwards et James Toseland. Pendant ce temps, Casey Stoner défilait sous les acclamations d'un Mugello fier de saluer le succès d'un team Ducati historiquement à la peine sur ce circuit. Un triomphe d'autant plus retentissant qu'il permet ce dimanche au champion du monde 2007 de retrouver les sommets du classement général.