Stoner, leader en puissance

  • A
  • A
Stoner, leader en puissance
Partagez sur :

Trois semaines après son succès au Mans, Casey Stoner s'est imposé en solitaire en Catalogne, dimanche, dans le fief d'un Dani Pedrosa convalescent. L'Australien s'impose ainsi comme le nouveau fer de lance du team Honda, revenant à sept longueurs seulement du leader Jorge Lorenzo au classement MotoGP. Ben Spies signe lui son premier podium de l'année alors que Marco Simoncelli, le poleman, a loupé son départ...

Trois semaines après son succès au Mans, Casey Stoner s'est imposé en solitaire en Catalogne, dimanche, dans le fief d'un Dani Pedrosa convalescent. L'Australien s'impose ainsi comme le nouveau fer de lance du team Honda, revenant à sept longueurs seulement du leader Jorge Lorenzo au classement MotoGP. Ben Spies signe lui son premier podium de l'année alors que Marco Simoncelli, le poleman, a loupé son départ... Les dommages collatéraux de la chute de Dani Pedrosa lors du Grand Prix de France sont multiples. Le principal intéressé, bien sûr, a perdu gros, contraint de renoncer à son Grand Prix régional, ce week-end, et peut-être davantage dans les semaines à venir. Casey Stoner, du coup, ne s'est pas fait prier pour s'imposer en leader dans le team Honda rallié à l'intersaison. Et Marco Simoncelli, lui, paie les pots cassés, tenu pour responsable de la blessure de Pedrosa. Auteur d'une réaction d'orgueil spectaculaire samedi, après avoir essuyé un avertissement officiel et, au passage, quelques menaces catalanes, l'Italien du team Gresini n'a pas su tirer profit de sa pole position ce dimanche, tassé sur la grille et très vite relégué au septième rang. Au contraire crédités d'un départ canon, Jorge Lorenzo et Casey Stoner giclent et s'envolent. Très vite, le second se détache, plus véloce au guidon d'une Honda taillée pour briller sur le circuit de Montmelo. A mi-Grand Prix, le champion du monde sortant a beau grappiller quelques dixièmes sur sa Yamaha, Casey Stoner ne laisse pas échapper sa chance de signer une deuxième victoire consécutive, la troisième déjà cette saison. La dernière - et la seule - fois où l'Australien a triomphé en Catalogne, c'était en 2007, l'année de son sacre mondial. Doit-on y voir un présage alors que le coéquipier de Pedrosa et Dovizioso monte en puissance et ne pointe plus qu'à sept longueurs du leader majorquin au classement MotoGP ? Livio Suppo et le team Honda en tout cas semblent y croire. 125cc: Zarco si près du but Johann Zarco n'est pas passé loin de la première victoire de sa carrière lors du Grand Prix de Catalogne, dimanche en catégorie 125 cc. Mais le Français, au guidon de sa Derbi, a été pénalisé de 20 secondes à l'arrivée pour un dépassement dangereux sur Nicolas Terol (Aprilia) dans le dernier virage. Du coup, l'Espagnol l'a emporté, avec 10"536 d'avance sur son compatriote Maverick Vinales et 15"260 sur l'Allemand Jonas Folger. Zarco termine finalement 6e, et rétrograde à la 5e place du classement des pilotes, avec 63 points. Terol prend le large en tête, avec 120 unités. Moto2: Bradl s'échappe Stefan Bradl (Kalex) a remporté le Grand Prix de Catalogne dimanche, en catégorie Moto2. L'Allemand devance Marc Marquez (Suter) de 4"141 et Aleix Espargaro (Pons Kalex) de 8"409. Fort de cette troisième victoire de la saison, Bradl accentue son avance en tête du championnat du monde, avec 102 points, soit 40 unités d'avance sur Simone Corsi (FTR), son plus proche poursuivant. Valentin Debise (FTR) et Jules Cluzel (Suter) terminent loin, respectivement 20e à 35"077 de Bradl, et 23e à 1'02"492. Mike Di Meglio (Tech 3) a abandonné à 18 tours de la fin.