Steyn réveille les Boks

  • A
  • A
Steyn réveille les Boks
@ Reuters
Partagez sur :

L'Afrique du Sud ne finira pas avec une historique cuillère de bois dans ce Tri-Nations 2010. Opposés samedi à l'Australie à Pretoria, les Boks sont allés cherchés leur premier succès dans la compétition en venant à bout des Wallabies (44-31) malgré un début de partie aussi fou que cauchemardesque. François Steyn en profite pour signer un retour gagnant en sélection, le joueur du Racing y allant même de son essai.

L'Afrique du Sud ne finira pas avec une historique cuillère de bois dans ce Tri-Nations 2010. Opposés samedi à l'Australie à Pretoria, les Boks sont allés cherchés leur premier succès dans la compétition en venant à bout des Wallabies (44-31) malgré un début de partie aussi fou que cauchemardesque. François Steyn en profite pour signer un retour gagnant en sélection, le joueur du Racing y allant même de son essai. Cette fois, Peter De Villiers devrait garder bouche cousue à l'heure d'évoquer le rendement de François Steyn. Le sulfureux sélectionneur sud-africain aura en tout cas beaucoup de difficultés à critiquer la copie rendue par l'arrière du Racing, décisif pour son retour sous le maillot des Boks. Auteur du sixième essai (49e) de l'Afrique du Sud en plus d'une pénalité de 51 mètres (67e) sur la pelouse du Loftus Versfeld Stadium, le champion du monde âgé de 23 ans se sera chargé comme un grand de répondre à son entraîneur et à sa supposée baisse de niveau depuis son exil en Top 14. A l'image de ses partenaires, l'ancien pensionnaire des Sharks aura joué sur courant alternatif mais l'essentiel est ailleurs pour une Afrique du Sud qui a bataillé et profité d'une défense de fer pour s'offrir enfin une première victoire dans ce Tri-Nations 2010. Un succès bienvenu pour un rugby sud-africain réconforté à défaut d'être rassuré à un an de remettre sa couronne mondiale en jeu et qui s'offre un bol d'air salutaire après des déconvenues enregistrées face à la Nouvelle-Zélande (32-12, 31-17, 29-22) et ce même adversaire australien (30-13) cet été. Habana à côté de la plaque Tout n'a pas été simple pour autant pour une Afrique du Sud aux abonnés absents dans une entame de match complètement folle. Le demi de mêlée aussie Genia n'a besoin que de trois minutes pour forcer le verrou sud-africain et le tsunami australien déferle sur les Boks lorsqu'O'Connor conclut une contre-attaque parfaitement menée après...cinq minutes de jeu ! Dans la foulée, Habana se tire une balle dans le pied en ratant la réception d'une remise en jeu avant de conserver le ballon au sol pour deux nouveaux essais, inscrits par O'Connor (9e) et Mumm (25e). Pas aidés par les errements de leur ailier vedette, les Sud-Africains font pourtant preuve de réalisme et restent au contact en convertissant leurs deux premières offensives en essais, oeuvres de Smith (8e) et Steenkamp (13e). Après un bon travail de Hougaard, Spies s'en va lui aussi aplatir (31e) pour maintenir les Boks en vie à la pause (28-24). Le retour des vestiaires sera finalement fatal aux visiteurs qui manquent d'efficacité devant et plient derrière, notamment sur touches. Au grand bonheur de François Steyn et d'une Afrique du Sud qui s'impose finalement avec confort (44-31). Charge aux Boks de transformer l'essai dans une semaine face à Cooper et consorts.