Spahic privé de finale

  • A
  • A
Spahic privé de finale
Partagez sur :

Sans surprise, Emir Spahic ne disputera pas la finale de la Coupe de la Ligue face à Marseille le 23 avril. Le défenseur de Montpellier, suspendu à titre provisoire depuis son coup de coude assené sur le Lensois Issam Jemaâ lors de la 28e journée de Ligue 1, a écopé d'une sanction de sept matches jeudi soir devant la commission de discipline de la Ligue nationale de football.

Sans surprise, Emir Spahic ne disputera pas la finale de la Coupe de la Ligue face à Marseille le 23 avril. Le défenseur de Montpellier, suspendu à titre provisoire depuis son coup de coude assené sur le Lensois Issam Jemaâ lors de la 28e journée de Ligue 1, a écopé d'une sanction de sept matches jeudi soir devant la commission de discipline de la Ligue nationale de football. Emir Spahic ne pourra reporter le maillot de Montpellier que le 11 mai, date de la 35e journée de Ligue 1. Le défenseur central du MHSC, suspendu à titre conservatoire pour récidive depuis qu'il a asséné un coup de coude au Lensois Issam Jemaâ le soir d'une déroute héraultaise face à Lens (1-4 lors de la 28e journée de Ligue 1, ndlr), n'a pas obtenu la clémence de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel qui l'a sanctionné jeudi soir de sept matches. Le capitaine de l'équipe de Bosnie, qui a daigné cette fois-ci se rendre à Paris pour défendre sa cause - ce qu'il n'avait pas fait lorsqu'il avait été jugé pour un autre coup de coude sur le Brestois Nolan Roux en décembre dernier -, manquera donc le grand rendez-vous de fin de saison de son club: la finale de la Coupe de la Ligue face à Marseille le 23 avril au Stade de France. Déjà suspendu cinq matches pour son agression sur Roux, Spahic, à qui il reste six matches à purger puisqu'il était déjà interdit de pelouse à Toulouse le week-end dernier, va donc devoir ronger son frein pendant encore plus d'un mois. Il est très probable que ses dirigeants, on sait Louis Nicollin très remonté à son encontre suite à cette deuxième affaire, décident de le sanctionner financièrement pour le préjudice créé. Car aussi viril soit-il, l'ancien joueur du Lokomotiv Moscou demeure le joueur majeur de l'arrière-garde héraultaise.