Sow à cloche-pied

  • A
  • A
Sow à cloche-pied
Partagez sur :

Invaincu en championnat depuis la 2e levée, le Losc n'en reste pas moins sur trois matches nuls de rang en L1. Une progression au pas qui vaut aux Lillois, troisièmes au classement, d'être désormais décrochés par le tandem de tête, les contraignant ainsi à obtenir un résultat samedi devant Brest. Reste à voir si les troupes de Rudi Garcia pourront compter sur leur buteur Moussa Sow à cette occasion.

Invaincu en championnat depuis la 2e levée, le Losc n'en reste pas moins sur trois matches nuls de rang en L1. Une progression au pas qui vaut aux Lillois, troisièmes au classement, d'être désormais décrochés par le tandem de tête, les contraignant ainsi à obtenir un résultat samedi devant Brest. Reste à voir si les troupes de Rudi Garcia pourront compter sur leur buteur Moussa Sow à cette occasion. Il y a du mieux... mais ce n'est toujours pas ça. Décisif contre le CSKA Moscou, mardi, lors d'un match crucial pour l'avenir européen du Losc, Moussa Sow l'a assurément été, contribuant nettement à la victoire des siens (0-2). Au pressing sur le malheureux Berezovski, auteur de l'ouverture du score contre son camp peu après la reprise, l'attaquant lillois a frappé par lui-même à l'heure de jeu, assurant ainsi trois précieux points qui pourraient peser lourd dans la balance à l'heure des comptes. D'un coup d'un seul, Lille se prend à rêver des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Pourtant l'atout offensif n°1 des Dogues n'est pas au mieux de sa forme cette saison. Sacré meilleur canonnier de la Ligue 1 au printemps dernier avec pas moins de 25 banderilles plantées, nominé par la Confédération africaine de football pour le titre de meilleur joueur africain de l'année 2011 au côté des Drogba, Gervinho, Boateng, Eto'o, Keita ou Yahia Touré, Moussa Sow n'a trouvé que quatre fois le chemin des filets en championnat - en 14 matches. Un bilan quelque peu nuancé il est vrai par son rendement sur la scène européenne: trois réalisations en cinq rencontres. "Les critiques ne me touchent pas" "L'année dernière, tout me réussissait, je marquais quasiment tous les deux matches. J'ai inscrit 25 buts et je savais que j'allais être attendu. Je m'étais préparé à ça, confie aujourd'hui l'intéressé, libéré par son but à Moscou, un but qu'il attendait depuis un mois et sa prestation décisive contre l'OL (3-1). Il fallait que je m'attende à ne pas marquer pendant 3 ou 4 matches et à ne pas péter les plombs. Il y aura des hauts et des bas mais je ne vais pas baisser les bras." Et d'ajouter: "Depuis le début de l'année, j'essaie de tout donner. C'est une saison difficile. J'étais un peu déçu après Toulouse, avec mon penalty manqué, mais là je suis content, j'ai marqué..." Aussi maladroit soit-il ces derniers temps, l'attaquant sénégalais du Losc garde toute la confiance de ses coéquipiers. "Tant qu'on a un attaquant qui se crée des occasions comme Moussa, il n'y a aucun problème", souffle Mickaël Landreau. "C'est un buteur qui vit un début de saison difficile. Il prouve que c'est un grand joueur, car il répond présent dans les grands moments. C'est bien pour lui. Ça fait plaisir", renchérit Rio Mavuba, le capitaine lillois, conscient au vu de l'effectif nordiste qu'une bonne saison des Dogues passe par un Sow en réussite. "Les critiques ne me touchent pas, assure celui-ci. Ce que je veux, c'est continuer à tout donner pour l'équipe." A commencer par ce week-end, contre Brest, histoire de relancer la machine en championnat.