Soumaré éliminée, sale journée pour les Français

  • A
  • A
Soumaré éliminée, sale journée pour les Français
@ REUTERS
Partagez sur :

ATHLETISME - Myriam Soumaré n'a pas passé les demies. Sdiri a, lui, été éliminé à la longueur.

On le savait avant le départ, les championnats du monde de Daegu seraient compliqués pour les Français. Après six journées de compétition, le clan tricolore comptabilise seulement une médaille avec le bronze de Renaud Lavillénie à la perche. Jeudi matin, Salim Sdiri a été éliminé pendant les qualifications de la longueur. Même désillusion pour les relayeurs du du 4X400 m.

Avec un saut bien timide à 7,58 m, le Français ne pouvait espérer une place en finale. Après ses trois tentatives (7,49 m - 7,58 m - 7,48 m), l’athlète tricolore était passablement énervé : "c'est une perf' de merde", a-t-il lâché. "Je me suis déboîté l'épaule droite lors de mon dernier entraînement. Le staff médical a fait un super boulot mais ça n'a pas été suffisant... J'ai vu un de mes sauts en vidéo. C'est nul. Ce n'est pas moi".

Exit Melfort et Soumaré

Même déception pour Mélanie Melfort au saut en hauteur. Même si elle ne faisait pas partie des favorites, elle pouvait espérer une place en finale. Avec un bond à 1,92 m, la Française n’aura pas la chance de se battre aux côtés de Blanka Vlasic, la grande championne de la discipline.

Le relais français du 4X400 m a également été éliminé dès les séries. Avec une 7e place très décevante, et un chrono très moyen, Nicolas Fillon, Teddy Venel, Mamoudou Hanne et Yoann Décimus étaient plutôt réalistes après la course. Décimus s’est fendu d’une déclaration plutôt laconique : "les autres mecs étaient plus forts".

Une meilleure conclusion ?

Pour ponctuer une matinée bien noire, Myriam Soumaré a été éliminée en demi-finales du 200 m féminin. Après avoir pris un très bon départ, la Française a complètement craqué dans les derniers 100 mètres. La championne d’Europe en titre a pris que la 5e place. Seule Française engagée sur 200 m, elle va maintenant devoir se reconcentrer sur le relais 4x100, dimanche.

Mais toutes les attentes du clan français se concentrent surtout sur le 3.000 m steeple, jeudi à 13h25 (heures françaises). La délégation tricolore pourrait récolter sa deuxième "breloque" avec trois athlètes présents sur la ligne de départ. Mahiedine Mekhissi, Boubdellah Tahri et Vincent Zouaoui-Dandrieux auront tout de même des adversaires de taille avec pas moins de  quatre Kenyans à leurs côtés. On suivra également les demi-finales du 1.500 m avec Mehdi Baala, repêché mardi et Yoann Kowal.