Solide comme Tsonga

  • A
  • A
Solide comme Tsonga
Partagez sur :

S'appuyant notamment sur un service des plus performants, Jo-Wilfried Tsonga a franchi mercredi sans trop de difficulté l'obstacle Bernard Tomic. Vainqueur du jeune Australien 6-3, 7-6, le Français se hisse ainsi en huitièmes de finale du Masters 1 000 de Montréal où il retrouvera Roger Federer, victorieux dans le même temps de Pospisil, pour une revanche du dernier Wimbledon.

S'appuyant notamment sur un service des plus performants, Jo-Wilfried Tsonga a franchi mercredi sans trop de difficulté l'obstacle Bernard Tomic. Vainqueur du jeune Australien 6-3, 7-6, le Français se hisse ainsi en huitièmes de finale du Masters 1 000 de Montréal où il retrouvera Roger Federer, victorieux dans le même temps de Pospisil, pour une revanche du dernier Wimbledon. Une frayeur. Une seule petite frayeur est venue perturber l'après-midi canadien de Jo-Wilfried Tsonga mais elle a surgi au plus mauvais moment. Impérial jusque-là, le Français s'apprêtait à engager une dernière fois face à Bernard Tomic pour conclure sans zone d'ombre ce deuxième tour devant le grand espoir australien. Et voilà que Tomic se crée sa première balle de break du match alors que son adversaire s'est montré redoutable dans ce domaine avec notamment quatre points perdus seulement sur son service à l'issue d'une première manche remportée 6-3, fort de trois jeux blancs et 5 aces. Si la première opportunité de Bernard Tomic est écartée, Jo-Wilfried Tsonga commet une double faute et rate dans la foulée une volée facile qui s'écrase dans le filet. Le quart de finaliste de Wimbledon débreake, revient à 4-5 et pousse le Français au jeu décisif. Heureusement pour lui, ce petit passage à vide n'était que provisoire. Vainqueur 7 points à 1, le numéro 13 mondial s'impose 6-3, 7-6 et gagne le droit de retrouver Roger Federer, qui a dominé le Canadien Pospisil (7-5, 6-3), un mois et demi après leur magnifique duel en quart de finale à Wimbledon. L'occasion peut-être pour le Suisse de prendre sa revanche. D'autres infos à suivre...