Söderling: "Contre Rafa il faut se battre"

  • A
  • A
Söderling: "Contre Rafa il faut se battre"
Partagez sur :

Finaliste des deux dernières éditions de Roland-Garros, Robin Söderling est toujours en course cette année au stade des quarts de finale. Et comme en 2009 et 2010, le Suédois va retrouver ce mercredi Rafael Nadal pour une belle qui s'annonce passionnante. Seul joueur à avoir battu l'Espagnol sur la terre battue parisienne, le 5e joueur mondial se méfie toujours énormément du Majorquin malgré ses récents déboires.

Finaliste des deux dernières éditions de Roland-Garros, Robin Söderling est toujours en course cette année au stade des quarts de finale. Et comme en 2009 et 2010, le Suédois va retrouver ce mercredi Rafael Nadal pour une belle qui s'annonce passionnante. Seul joueur à avoir battu l'Espagnol sur la terre battue parisienne, le 5e joueur mondial se méfie toujours énormément du Majorquin malgré ses récents déboires. Robin, pourquoi êtes-vous si à l'aise à Roland-Garros ? Je garde d'excellents souvenirs de ce tournoi. J'ai très bien joué ici par le passé en gagnant de très beaux matches et chaque fois que je reviens cela me donne des sentiments très agréables et cela me met en confiance. Cela m'aide beaucoup. Avant de battre Nadal ici il y a deux ans vos résultats sur terre battue étaient simplement moyens. Depuis ils ont été fabuleux, comment expliquez-vous cela ? Effectivement cette victoire a été très, très importante pour ma carrière. Elle m'a donné beaucoup de confiance. Mais je ne crois pas que ce soit seulement cette victoire qui ait été le déclencheur. Je crois que c'est l'ensemble de la quinzaine. Avant ce tournoi, je n'avais jamais passé le troisième tour d'une levée du Grand Chelem. Ensuite, j'ai réussi à me prouver à moi-même que je pouvais avoir de beaux résultats en Grand Chelem et cela m'a aidé pour progresser. Pour la troisième année de suite vous allez donc retrouver Nadal dans ce tournoi. Que va-t-il falloir faire pour le battre ? D'abord, il faut que je joue bien, bien sûr, et que je sois prêt mentalement à disputer un match extrêmement difficile. Contre Rafa, il faut se battre sur chaque point. Il faut que je joue bien, que je sois agressif, que je serve bien. Contre n'importe quel joueur, vous avez toujours à un moment ou à un autre quelques opportunités, mais contre lui, il y en a très peu et quand elles arrivent, il faut vraiment les saisir. Il va falloir que je joue les points importants. Djokovic l'a battu en finale à Madrid et à Rome. Est-ce que les joueurs se disent désormais qu'il est prenable sur terre battue ? C'est vrai, mais il joue quand même très bien et il faut sortir un grand match pour pouvoir le battre. Tout le monde sait que c'est un excellent joueur, surtout sur terre battue. Il a remporté beaucoup de tournois sur cette surface et a gagné tellement souvent ici qu'il est extrêmement difficile à battre. Par contre, personne n'est imbattable et tous les joueurs savent que chaque fois que l'on entre sur le court on a une chance de gagner. A moi de la saisir contre lui.