Sochaux, une première au courage

  • A
  • A
Sochaux, une première au courage
Partagez sur :

Sochaux a décroché la première victoire de sa saison (2-1), dimanche sur le terrain de Nancy lors de la 3e journée de Ligue 1. Dans ce match de bas de tableau, la peur de mal faire a longtemps été palpable, avant que tout ne se décante au cours d'une seconde période superbe, où les trois buts ont été inscrits. Ce résultat permet à Sochaux de sortir de la zone rouge, où reste engluée l'ASNL.

Sochaux a décroché la première victoire de sa saison (2-1), dimanche sur le terrain de Nancy lors de la 3e journée de Ligue 1. Dans ce match de bas de tableau, la peur de mal faire a longtemps été palpable, avant que tout ne se décante au cours d'une seconde période superbe, où les trois buts ont été inscrits. Ce résultat permet à Sochaux de sortir de la zone rouge, où reste engluée l'ASNL. Une valse à deux temps. Longtemps, le temps d'une première période insipide, les spectateurs de Marcel-Picot ont assisté à une rencontre de Ligue 1 qui n'en avait que le nom, avec du rythme, certes, mais un déchet technique et un manque d'initiative indignes de l'élite. Il faut dire qu'avec un point chacune au coup d'envoi, les équipes nancéienne et sochalienne craignaient surtout de perdre. Nancy fait le jeu mais ne se montre pas dangereux, au contraire du FCSM, qui manque d'ouvrir le score par Privat d'une demi-volée à peine au-dessus (40e). A part ça ? Rien. Mais tout change en seconde période, sept minutes après le retour des vestiaires. Et c'est Sochaux qui frappe le premier, par le jeune Peybernes, qui ne tremble pas au moment de reprendre de volée un ballon mal dégagé par Gregorini (0-1, 52e). Nancy tente alors de réagir mais n'y parvient pas, Sochaux s'appuyant sur un bloc efficace, dans la lignée de sa prestation en Ligue Europa chez le Metalist Kharkov jeudi (0-0). Puis le scénario va devenir fou à l'heure de jeu, dans cette rencontre enfin débridée. L'espace de trois minutes, entre la 64e et la 66e, pas moins de deux buts sont inscrits, et un carton rouge distribué ! C'est d'abord Privat qui est récompensé de ses efforts en pointe, en plaçant sa tête hors de portée de Gregorini sur un coup franc de Martin. Ce dernier s'offre au passage sa première passe décisive de la saison, lui qui en avait signé 17 la saison dernière. On pense alors que le match est plié, c'est sans compter sur Paul Alo'o Efoulou, entré en jeu quelques instants auparavant. Le Camerounais accélère sur le côté gauche et est repris par Carlao qui l'amène au sol dans la surface. M. Lannoy n'hésite pas, désigne le point de penalty et adresse un second carton jaune au Brésilien, synonyme d'exclusion. Le penalty est transformé par Hadji dans la foulée, le match est relancé. Alo'o Efoulou rate l'égalisation Pour Sochaux, la dernière demi-heure semble durer une éternité. Réduits à 10, avec un match joué trois jours auparavant, les hommes de Mehmed Bazdarevic subissent tant et plus, ne parvenant plus à ressortir proprement le ballon. Jean Fernandez donne de la voix devant son banc, gesticule, mais rien n'y fait, le sort ne sourit décidément pas à son équipe en ce début de saison. Un fait qui se vérifie à une minute du terme, lorsque Bakar élimine Richert et sert Alo'o Efoulou, dont la reprise seul aux six mètres n'est pas cadrée (89e). La dernière chance lorraine est passée, Bazdarevic peut sauter dans les bras de son staff et se féliciter de ce premier succès à la tête du FCSM. Sur la manière, le chemin est encore long pour égaler le niveau de la saison dernière, alors que Sochaux était dirigé par Francis Gillot. Sur l'état d'esprit en revanche, le match de jeudi en Ligue Europa et cette victoire en terre lorraine sont porteuses de grands espoirs, car la solidarité est clairement revenue. Du côté de Nancy, le son de cloche est forcément bien différent, comme l'analyse Youssouf Hadji après le coup de sifflet final au micro de Foot +: "Je pense que c'est nous qui avons perdu le match tout seuls. On se rend la tâche difficile, il va falloir réagir très vite. On a eu l'occasion de revenir à 2-2, on n'a pas mis le ballon au fond, c'est à l'image du début de saison. Tout le monde doit se remettre en question, il faut qu'on redouble d'efforts." Un constat implacable. Avec un seul point en trois matches, Nancy accompagne Valenciennes et Nice dans la zone rouge. Une position inconfortable que les Lorrains tenteront de changer dès samedi prochain, à Lorient. On a connu mission plus aisée.