Smerecki fait le point

  • A
  • A
Smerecki fait le point
Partagez sur :

En marge de l'annonce du groupe retenu pour affronter le Pérou les 23 et 25 mars prochain, Francis Smerecki, actuel sélectionneur de l'Equipe de France U20, est revenu, au château de Clairefontaine, sur l'aventure qu'il traverse depuis 2006 aux commandes de la génération 91. Une épopée, commencée en 2006, qui trouvera son épilogue à la Coupe du Monde U20 organisée en Colombie, du 29 juillet au 20 août prochain.

En marge de l'annonce du groupe retenu pour affronter le Pérou les 23 et 25 mars prochain, Francis Smerecki, actuel sélectionneur de l'Equipe de France U20, est revenu, au château de Clairefontaine, sur l'aventure qu'il traverse depuis 2006 aux commandes de la génération 91. Une épopée, commencée en 2006, qui trouvera son épilogue à la Coupe du Monde U20 organisée en Colombie, du 29 juillet au 20 août prochain. C'est une aventure de cinq années à la tête de la sélection française de la génération 91 (comprenez joueurs nés en 1991) qui prendra fin pour Francis Smerecki au terme de la Coupe du Monde U20 disputée en Colombie, du 29 juillet au 20 août prochain. Une gestion pluriannuelle mise en place par la fédération pour valoriser la dimension de projet de travail. "Les compétitions majeures se déroulant en U17 et U19, on a pu mettre l'accent sur le travail en U16 et U18 afin d'en retirer les fruits les années suivantes" explique l'actuel sélectionneur des U20. Une stratégie payante puisque l'équipe décroche le titre de vice-championne d'Europe en U17 avant de remporter la compétition en 2010 en U19. Un sacre synonyme de prolongation pour un groupe dès lors qualifié pour le Mondial U20. L'équipe s'appuiera sur "un noyau dur" que la demi-décennie passée à scruter, rassembler et tester les jeunes talents estampillés 1991 a vu émerger. Parmi les 79 joueurs utilisés par Smerecki sous la tunique bleue depuis 2006, 8 ont, en effet, honoré l'ensemble des sélections de U16 à U20 (Fofana, Négo, Kakuta, Grenier, Kolodziejczak, Sunu, Lacazette et Sasso). A l'heure d'envisager la compétition phare de cet été, le sélectionneur français doit sa heurter aux difficultés rencontrées par ses jeunes pousses chez les professionnels. "La difficulté réside dans le fait qu'ils ne jouent pas assez pour participer à une compétition comme celle-ci. L'objectif fixé pour les joueurs est d'avoir 25 matches de haut-niveau dans les jambes à la fin de la saison. Ainsi, en leurs apportant du temps de jeu, les matches en sélection s'inscrivent dans un cadre de travail complémentaire à celui réalisé en club pour les joueurs". A l'image de la tête d'affiche de la génération 91, Gaël Kakuta, trop peu d'éléments jouissent en effet d'un temps de jeu conséquent dans leurs clubs. Seuls Antoine Griezmann (Real Sociedad), Pierrick Cros (Sochaux), Florian Lejeune (Istres), et le capitaine de la bande, Gueida Fofana (Le Havre), parviennent à tirer leur épingle du jeu. Le voyage au Pérou, où ils disputeront deux matches, les 23 et 25 mars, sera donc l'occasion d'offrir de précieuses minutes aux "petits" dans l'optique de la Coupe du Monde. L'équipe de France U20 participera pour la quatrième fois à la compétition où elle n'a jamais dépassé le stade des quarts de finale. "Les quarts de finale ? Cela serait bien mais pas suffisant", conteste pourtant Smerecki. On l'imagine bien espérer un destin plus heureux pour conclure l'aventure.