Skoblar salue ses successeurs

  • A
  • A
Skoblar salue ses successeurs
@ ici aux côtés de JPP en 1996
Partagez sur :

LIGUE 1 - La légende marseillaise des années 70 se félicite du titre de champion de l'OM.

LIGUE 1 - La légende marseillaise des années 70 se félicite du titre de champion de l'OM.Skoblar (1971 et 72), Papin (1989 à 92), Niang (2010). A vingt ans ou presque d'intervalle, à chaque titre est associé un joueur symbole. Invité d'Europe 1 Foot jeudi, l'ancien attaquant croate, aujourd'hui âgé de 69 ans, sait que l'on se souvient d'abord du nom des vainqueurs. "L'équipe actuelle va entrer dans les mémoires, a-t-il indiqué. C'est comme ça qu'on fait la différence entre plusieurs générations, avec les titres. Il y a eu de très grands joueurs qui ont porté le maillot de l'OM durant ces 18 dernières années, mais le titre, ça fait la différence entre ceux qui l'ont gagné et ceux qui ne l'ont pas gagné."Ecoutez Josip Skoblar sur Europe 1:Pour Skoblar, l'OM a fait avant tout la différence cette saison grâce à son potentiel physique, incarné par la défense centrale Souleymane Diawara - Stéphane Mbia. "C'était une équipe "costaude", avec des joueurs expérimentés, avec déjà une belle carrière derrière eux, mais ils avaient toujours cette envie de gagner." À ces joueurs physiques et rodés à la victoire - Diawara, Edouard Cissé, Gabriel Heinze... -, Didier Deschamps y ajouté la patte de Lucho Gonzalez, le transfert le plus élevé de l'histoire de l'OM (18 millions d'euros). "La créativité, c'est lui qui l'apporte au milieu. Autour de lui, on a construit une équipe solide, qui a connu des difficultés au début. Et c'est lui qui a ajouté ce supplément technique. Cette saison, on était costauds partout, aussi bien derrière que devant, avec Brandao."Quand Skoblar parle de l'OM, il dit "on", signe que l'on est marseillais à vie. "On a vraiment profité des faiblesses des autres, Bordeaux et Lyon. Bordeaux a été onze points devant nous (même 12 à la trêve ndlr), le Championnat était clos, je n'ai pas trop bien compris ce qui s'est passé avec eux. Ils ont craqué. La Champions League les a beaucoup usés. On n'était pas loin et puis deux journées avant la fin du Championnat, on a gagné." Ce neuvième titre de champion, l'OM va le fêter avec ses anciens jusqu'au 15 mai, date du dernier match de la saison, qui sera également un choc des extrêmes face à la lanterne rouge, Grenoble.