Skil-Shimano sort l'artillerie lourde

  • A
  • A
Skil-Shimano sort l'artillerie lourde
Partagez sur :

Marcel Kittel et John Degenkolb. Les deux plus grands espoirs du sprint allemand, voire du sprint mondial, évolueront l'an prochain sous les mêmes couleurs, celles de Skil-Shimano. En profitant de la disparition de l'équipe HTC-Highroad pour enrôler Degenkolb, la formation néerlandaise, qui pourrait intégrer le World Tour l'an prochain, a frappé fort. Et Tony Martin pourrait être sa prochaine recrue...

Marcel Kittel et John Degenkolb. Les deux plus grands espoirs du sprint allemand, voire du sprint mondial, évolueront l'an prochain sous les mêmes couleurs, celles de Skil-Shimano. En profitant de la disparition de l'équipe HTC-Highroad pour enrôler Degenkolb, la formation néerlandaise, qui pourrait intégrer le World Tour l'an prochain, a frappé fort. Et Tony Martin pourrait être sa prochaine recrue... Marcel Kittel, 23 ans, quadruple vainqueur d'étape sur les Quatre jours de Dunkerque et sur le Tour de Pologne. John Degenkolb, 22 ans, double vainqueur d'étape sur le Dauphiné. Leurs points communs ? Ils sont jeunes, allemands, diablement rapides au sprint et surtout, ils évolueront tous deux l'an prochain sous les couleurs de Skil-Shimano. La formation néerlandaise disposait déjà d'une perle rare en la personne de Kittel. En débauchant Degenkolb de la désormais ex-équipe HTC-Highroad, Skil a réalisé un sacré coup, et attend désormais la réponse de Tony Martin... Degenkolb, lui, a déjà signé pour deux ans. "C'est une grande opportunité pour moi, confie l'Allemand sur le site de Skil-Shimano. J'ai fait partie de la meilleur équipe du monde (HTC, ndlr), mais avec ma nouvelle équipe j'aurais probablement plus de chances de m'exprimer et de prouver ma valeur." Il est vrai qu'aux côtés de Mark Cavendish, il est difficile de faire son trou. Sur la Vuelta, dès samedi, Degenkolb pourrait d'ailleurs être barré par le Cav' et par Matthew Goss. A l'inverse, la cohabitation avec Kittel ne semble pas l'effrayer. "Nous sommes complémentaires", assure Degenkolb, qui n'est en effet pas qu'un pur sprinteur. Ses deux victoires dans des arrivées difficiles sur le Dauphiné sont là pour le prouver. Du côté de Skil, forcément, on se réjouit. Avec ce renfort de poids, la formation confirme son intention d'intégrer à terme le World Tour. "La signature de Degenkolb souligne notre ambition et renforce notre intention de représenter Skil-Shimano sur les plus grandes course du monde. Nous voyons en John un futur maillot vert du Tour de France", lâche Iwan Spekenbrink, le manager de l'équipe. Cette année, Skil-Shimano compte six Français dans ses rangs, Thomas Bonnin, Thomas Damuseau, Yann Huguet, Thierry Hupont, Matthieu Sprick et le prometteur Alexandre Geniez.