Sivivatu à Clermont, c'est chaud !

  • A
  • A
Sivivatu à Clermont, c'est chaud !
Partagez sur :

Annoncée par la presse néo-zélandaise et par l'entourage du joueur, la signature de Sitiveni Sivivatu à Clermont est imminente. Même si, prudent, il ne la confirme pas, Jean-Marc Lhermet, le Directeur sportif clermontois, la valide à demi-mots. Successeur désigné de Napolioni Nalaga, l'ailier des All Blacks (28 ans, 43 sélections) rejoindra les Champions de France pour deux saisons à l'issue de la prochaine Coupe du monde.

Annoncée par la presse néo-zélandaise et par l'entourage du joueur, la signature de Sitiveni Sivivatu à Clermont est imminente. Même si, prudent, il ne la confirme pas, Jean-Marc Lhermet, le Directeur sportif clermontois, la valide à demi-mots. Successeur désigné de Napolioni Nalaga, l'ailier des All Blacks (28 ans, 43 sélections) rejoindra les Champions de France pour deux saisons à l'issue de la prochaine Coupe du monde. Sione Lauaki, c'est un peu la petite gazette de Clermont. Sur sa messagerie Twitter, le puissant troisième ligne des Champions de France annonçait en exclusivité l'arrivée prochaine à l'ASM de son compatriote, l'ailier des All Blacks, Sitiveni Sivivatu (28 ans, 43 sélections), appelé à succéder au Fidjien Napolioni Nalaga au sein de l'effectif clermontois, et auquel il souhaite d'ores et déjà la bienvenue. "Sivivatu ici la saison prochaine, bonne nouvelle pour Clermont et pour lui. Hâte de jouer avec mon ami de nouveau." Au passage, Lauaki, qui avait signé un pré-contrat avec l'Aviron Bayonnais en vue de la saison prochaine, semble accréditer l'idée qu'il pourrait finalement rester fidèle à l'ASM. Joint ce mardi matin alors que la presse néo-zélandaise confirme la signature à Clermont pour les deux prochaines saisons du joueur des Waïkato Chiefs, qui aurait refusé la prolongation de contrat offerte par la Fédération néo-zélandaise (NZRU), Jean-Marc Lhermet, le Directeur sportif de l'ASM, ne dément, ni ne confirme cette signature. "C'est vrai qu'on a des contacts avec lui très avancés, mais rien n'est formalisé, réagit-il avant d'enchaîner: "Si c'est prématuré, je ne sais pas, mais c'est peut-être une bonne nouvelle pour nous, peut-être que la décision là-bas est prise, mais tant qu'on n'a pas de documents officiels signés du joueur, qui pourraient valider cet accord, on ne peut pas confirmer." Echaudé par des expériences passées malheureuses, liées à des volte-face parfois douloureuses (lire: Clermont, le coup Fourie), le club auvergnat joue la prudence, mais le discours ne trompe pas, au point que lorsqu'il évoque le cas Nalaga, Lhermet lâche: "C'est évident que s'il n'y avait pas eu ce cas Nalaga, on n'aurait pas recruté Sivivatu..." Redoutable finisseur, capable d'inscrire 27 essais en 43 sélections avec les Blacks, avec lesquels il n'a plus été retenu en raison d'une blessure à un genou depuis le 28 novembre 2009, à Marseille, face à la France, mais dont il reste l'un des cadres sur lesquels Graham Henry compte pour la Coupe du monde, Sivivatu a de toute évidence fait son choix. Clermont tient très probablement son phénomène.