Sissoko: "Prêt à tout casser"

  • A
  • A
Sissoko: "Prêt à tout casser"
Partagez sur :

S'il a été formé à l'AJA, Mohamed Sissoko n'a encore jamais joué en Ligue 1. Désormais engagé avec le Paris Saint-Germain, l'ancien milieu de terrain de Valence, Liverpool et de la Juventus va donc découvrir le championnat français. Un retour que le Malien explique par le discours de Leonardo, et les nouvelles ambitions du PSG.

S'il a été formé à l'AJA, Mohamed Sissoko n'a encore jamais joué en Ligue 1. Désormais engagé avec le Paris Saint-Germain, l'ancien milieu de terrain de Valence, Liverpool et de la Juventus va donc découvrir le championnat français. Un retour que le Malien explique par le discours de Leonardo, et les nouvelles ambitions du PSG. Mohamed, pourquoi avoir opté pour le Paris Saint-Germain? Pour moi c'est un énorme plaisir de jouer au PSG. J'ai opté pour le PSG parce que c'est un club avec un projet très ambitieux. J'ai pu échanger avec de grandes personnes qui ont eu des discours convaincants à mon égard. Auriez-vous signé au PSG dans un autre contexte? En étant sincère, je ne pense pas. En parlant avec Leo, le coach, et le staff c'est vrai que tout cela m'a convaincu et ils m'ont donné l'envie de venir. Le discours a fait la différence ainsi que le projet sur le long terme. Vous n'avez jamais joué en France, malgré une formation à Auxerre, êtes-vous impatient de découvrir la Ligue 1? Franchement, je regarde le championnat français. C'est un championnat qui va vite, c'est physique. Pour moi, le fait de revenir va me donner l'opportunité de connaître un nouveau championnat. Vous avez souvent été blessé ces dernières années, est-ce derrière vous? J'ai passé une visite médicale. Le docteur a bien vu que mes pépins étaient derrière moi et que ça n'était pas du tout inquiétant. Sur ça il n'y a aucun problème. "La concurrence est une chose très normale" Allez-vous disputer la prochaine Coupe d'Afrique des Nations avec le Mali? Pour l'instant j'ai mis un terme à ma carrière avec l'équipe nationale. Pour le moment, l'objectif c'est de m'imposer au PSG et après je penserai à l'équipe nationale. Vous aviez dit en 2004 que vous étiez "anti-Marseille" avant la finale de la Coupe de l'UEFA, doit-on en déduire que vous êtes un fan du PSG? Je respecte toutes les équipes. Au jour d'aujourd'hui je suis avec le PSG, je veux m'épanouir ici. Les gens m'ont donné une chance et je suis vraiment très motivé. Aviez-vous l'idée de jouer avec le PSG dans un coin de la tête? Dans un coin dans la tête je l'avais, mais pas à 26 ans. J'espère que ce club arrivera un jour au niveau de Liverpool, Valence ou la Juve, avec qui j'ai pu jouer. Avez-vous discuté de votre positionnement avec le coach? Pour l'instant on a parlé vaguement, mais je peux dire qu'on a discuté. Je ne veux pas dire que je viens ici pour relancer ma carrière car ce n'est pas bien. Mais je suis convaincu qu'avec le staff, je vais progresser. Je suis prêt à tout casser. Appréhendez-vous la concurrence ? La concurrence est une chose très normale, je l'ai connu à Liverpool avec Gerrard et Xabi Alonso, à la Juve aussi. Dans les grands clubs il y a toujours de la concurrence et je suis prêt.