Simon peut-il battre Federer ?

  • A
  • A
Simon peut-il battre Federer ?
@ Montage MAXPPP/REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Gilles Simon affronte Roger Federer en quarts de finale du tournoi de Miami jeudi (21h).

Après un bon début de saison, Gilles Simon va passer un véritable test jeudi à Miami. Un quarts de finale contre l’ancien n°1 mondial, Roger Federer, rien de tel pour évaluer son niveau. Par le passé, les deux joueurs se sont rencontrés à plusieurs reprises et le Français a déjà battu le Suisse. Peut-il le refaire ? Europe1.fr vous donne les clés de cette rencontre.

Un jeu retrouvé. L’ancien 6e joueur mondial (janvier 2009) revient progressivement à son meilleur niveau. Après une année 2010 passée sur les tables de kiné et autres « rebouteux » tennistiques à cause d’un genou capricieux, Gilles Simon enchaîne les bonnes performances depuis quelques mois. En début d’année, il a remporté le tournoi de Sydney. Quelques semaines plus tard, il a participé à la qualification de l’équipe de France pour les quarts de finale de la Coupe Davis. Le tennisman français ne possède pas de coups fantastiques. Simon n’est pas Federer, capable à tout moment de blanchir la ligne et de trouver des angles impossibles mais c’est un infatigable retourneur. Il se bat sur toutes les balles avec un seul objectif : remettre une fois de plus la balle dans le court que son adversaire.

Avantage Simon. Gilles Simon est l’un des rares joueurs du circuit masculin à pouvoir se targuer d’avoir un bilan positif contre Roger Federer. Les deux hommes se sont déjà rencontrés trois fois. Avantage Simon, qui mène 2-1 dans ces confrontations. En 2008, son année référence, le Français avait remporté les deux premiers duels (à Toronto et au Masters de Shanghai). Mais l’élève de Thierry Tulasne n’a certainement pas oublié son dernier match face au Suisse. Au deuxième tour de l'Open d'Australie, Simon avait frôlé l’exploit mais s’était finalement incliné en cinq sets (6-2, 6-3, 4-6, 4-6, 6-3), après plus de trois heures de combat. Federer s’en souvient encore : "c'était un sacré match en Australie. On a dit que j'avais failli perdre mais moi je retiens surtout l'intensité et le niveau de jeu très élevé de ce match. Je me réjouis de retrouver Gilles".

Regardez les meilleurs moments du match à Melbourne :

Imiter Djokovic. Pour battre l’ancien n°1 mondial, Gilles Simon connaît la recette. Encore faut-il n’avoir oublié aucun ingrédient. Et dans un match contre Federer, la règle est très simple. Il faut être dans un jour et une forme extraordinaires. Il faut réussir tous ses coups et prier ensuite pour qu’il fasse quelques fautes. Le Français devra défendre sur tous les points. Le Suisse préfère jouer contre des joueurs offensifs comme Robin Söderling ou Thomas Berdych, plutôt que d’affronter des ramasseurs de balle comme Nadal ou Djokovic. Le Serbe est d’ailleurs le seul joueur à avoir battu Federer cette année. Simon devra s’en inspirer.

Federer reste Federer. Certes, il s’est incliné trois fois de suite contre Djokovic en l’espace de deux mois cette saison. Certes, il a perdu sa place de n°2 mondial au profit du Serbe. Certes, il n’a plus remporté de tournoi du Grand Chelem depuis Melbourne en 2010. Mais Federer reste Federer. En trois, quatre coups de raquette, il est capable d’écœurer son adversaire. Et si ceux qui doutent encore du maître, la dernière statistique devrait les faire changer d’avis. Avec 764 victoires sur le circuit ATP, "Rodgeur" a dépassé Pete Sampras.