Simon-Monfils, bloody Saturday

  • A
  • A
Simon-Monfils, bloody Saturday
Partagez sur :

Wimbledon s'arrête au 3e tour pour Gilles Simon, battu samedi par Juan Martin Del Potro (7-6, 7-6, 7-5), et Gaël Monfils, dominé dans le même temps par Lukasz Kubot (6-3, 3-6, 6-3, 6-3). Marion Bartoli, elle, a pris la mesure de Flavia Pennetta (5-7, 6-4, 9-7) alors que Jo-Wilfried Tsonga, tombeur de Fernando Gonzalez (6-3, 6-4, 6-3), a rejoint Richard Gasquet en 8e de finale, tout comme Michaël Llodra après son succès sur Yen-Hsun Lu (6-3, 6-3, 6-1).

Wimbledon s'arrête au 3e tour pour Gilles Simon, battu samedi par Juan Martin Del Potro (7-6, 7-6, 7-5), et Gaël Monfils, dominé dans le même temps par Lukasz Kubot (6-3, 3-6, 6-3, 6-3). Marion Bartoli, elle, a pris la mesure de Flavia Pennetta (5-7, 6-4, 9-7) alors que Jo-Wilfried Tsonga, tombeur de Fernando Gonzalez (6-3, 6-4, 6-3), a rejoint Richard Gasquet en 8e de finale, tout comme Michaël Llodra après son succès sur Yen-Hsun Lu (6-3, 6-3, 6-1). Gilles Simon et Gaël Monfils n'amélioreront pas leur meilleure performance à Wimbledon cette année. Les 8e de finale de ces Internationaux de Grande-Bretagne 2011 se feront sans les deux Français, tombés sur le gazon londonien ce samedi. Pour la quatrième fois de sa carrière, Monfils bute ainsi au troisième tour du tournoi britannique. Après Mario Ancic en 2005, Nikolay Davydenko en 2007 et Lleyton Hewitt en 2010, c'est Lukasz Kubot qui est venu mettre un terme au parcours du Parisien au All England Lawn Tennis and Croquet Club. La bataille, entamée vendredi avant d'être interrompue par la pluie, s'est terminée par une victoire du Polonais (6-3, 3-6, 6-3, 6-3) ce samedi. La déception est de taille pour une "Monf'" en dedans (et affectée par les problèmes de santé de son ancien kiné, Philippe Manicom, plongé dans un coma artificiel en raison du cancer), qui n'aura pu honorer son statut de favori, la tête du série n°9 du troisième tournoi du Grand Chelem de l'année se cassant les dents sur le 93e joueur mondial, issu qui plus est des qualifications. Cette première confrontation entre les deux hommes aura donc eu une issue malheureuse pour un Monfils décidément peu à son aise sur herbe. Le Tricolore avait pourtant signé une performance porteuse d'espoirs sur cette surface à Halle, se hissant en demi-finale avant de subir la loi de l'Allemand Philipp Kohlschreiber (6-3, 6-3) au début du mois. Simon, un ton en-dessous Gilles Simon quitte lui aussi le tournoi, mais après avoir bataillé face à un adversaire d'un tout autre pedigree: Juan Martin Del Potro. Le puissant Argentin aura su profiter de l'interruption survenue vendredi, là aussi pour une histoire de gouttes, pour refaire le plein d'énergie, comblant son retard à la reprise (4-2) pour finalement emporter le deuxième set au jeu décisif (7-5). Un tie-break également nécessaire pour départager les deux joueurs dans une première manche synonyme d'occasions ratées pour le Niçois, ce dernier ne réussissant pas à convertir deux balles de set. Si le Français aura globalement fait jeu égal avec le lauréat de l'US Open 2009, la différence se sera notamment faite au niveau de l'agressivité, le Sud-Américain n'hésitant pas à prendre des risques à bon escient. Un manque que le Français paie dans la troisième manche en se faisant breaker au pire des moments, alors que l'égalité est parfaite (5-5). Servant pour le match, "Delpo" ne se fait pas prier pour terminer le travail en s'appuyant sur une mise en jeu solide, en attestent les deux aces qui viennent clore cette 3e confrontation entre les deux hommes. Simon ne regoûtera pas aux 8e de finale à Wimbledon, ratant ainsi l'occasion de défier nul autre que le tenant du titre, un certain Rafael Nadal.