Simon, le cadeau de fête des pères

  • A
  • A
Simon, le cadeau de fête des pères
@ Reuters
Partagez sur :

US OPEN - Jeune papa depuis hier, Gilles Simon retrouvera Rafael Nadal au troisième tour.

US OPEN - Jeune papa depuis hier, Gilles Simon retrouvera Rafael Nadal au troisième tour. Il y a des choses plus importantes dans la vie que le tennis. Gilles Simon, joueur professionnel, le sait bien. Lorsqu'il a appris, jeudi, en plein entraînement que sa petite amie allait accoucher de son premier enfant, le Français, bouleversé par l'émotion, a longtemps réfléchi à ce qu'il devait faire. Et malgré l'envie de rejoindre Carine et le petit Timothée, un bout de chou de 2,7 kilos, «Gilou» a décidé de rester à New York pour essayer de jouer son match face à Philipp Kohlschreiber le lendemain. Une rencontre forcément délicate à aborder. "N'importe qui dans cette situation serait mal à l'aise, a-t-il expliqué. Jeudi matin, ma compagne m'appelle en me disant: « Je perds les eaux, je suis à la maternité! ». De toute façon, je ne pouvais être présent pour l'accouchement. Après, j'ai pris la décision de jouer." Et contre l'Allemand, 31e mondial, rien n'est jamais facile. Simon a d'ailleurs été mal embarqué dans un match décousu à l'image de sa concentration. Mené deux manches à une, il a néanmoins trouvé les ressources pour contrer le revers de la tête de série n°29 pour finalement s'imposer en cinq sets (4-6, 6-3, 1-6, 6-1, 6-3). Et se hisser en seizièmes de finale, comme à Wimbledon, du deuxième Majeur auquel il a pu prendre part cette saison. "Si je gagne, c'est fabuleux, si je perds, c'est encore plus fabuleux" Eliminé par Murray sur le gazon londonien, l'ancien 6e mondial, aujourd'hui 42e, aura un obstacle au moins aussi haut à franchir s'il veut atteindre les huitièmes de finale. Simon aura en effet l'honneur de défier le n°1 en personne, Rafael Nadal, tombeur lui de Denis Istomin. Comme lors de son premier match, l'Espagnol n'a pas survolé les débats mais a su serrer le jeu dans les moments clés (6-2, 7-5, 7-6). Simon constituera au prochain tour son premier vrai test, à condition que le Français parvienne à garder la tête au tennis. "Je vais essayer de faire ce que je peux sur le prochain match. Si je gagne, c'est fabuleux, si je perds, c'est encore plus fabuleux", a-t-il ainsi déclaré après son deuxième succès de la semaine. Preuve que le petit Timothée l'inspire actuellement bien plus que la possibilité de croiser le fer avec ce qui se fait de mieux sans son sport.