Simon et Gasquet brillent à Sydney

  • A
  • A
Simon et Gasquet brillent à Sydney
Partagez sur :

Il y aura deux joueurs français en quarts de finale du tournoi ATP de Sydney. Après Richard Gasquet, qui a dominé en trois sets Andreas Seppi (3-6, 7-5, 6-4), c'est Gilles Simon qui s'est qualifié ce mercredi, le Niçois ayant dû dans la même journée terminer son premier tour contre Lu Yen-Hsun (6-0, 6-3) puis disposer de Frederico Gil en huitièmes (6-1, 6-3).

Il y aura deux joueurs français en quarts de finale du tournoi ATP de Sydney. Après Richard Gasquet, qui a dominé en trois sets Andreas Seppi (3-6, 7-5, 6-4), c'est Gilles Simon qui s'est qualifié ce mercredi, le Niçois ayant dû dans la même journée terminer son premier tour contre Lu Yen-Hsun (6-0, 6-3) puis disposer de Frederico Gil en huitièmes (6-1, 6-3). Pas le temps de chômer à Sydney ! La journée de mercredi a effectivement été intense pour Gilles Simon. Le Français, qui n'avait pas pu terminer la veille, à cause de la pluie, son match contre Lu Yen-Hsun comptant pour le premier tour du tournoi australien, a dû enchaîner deux rencontres pour se hisser en quarts de finale, où l'attendait depuis peu son compatriote Richard Gasquet. Deux duels que le Niçois a vite réglés, pour ne pas trop puiser dans ses réserves. Face au Taïwanais, tête de série n°8, Gilles Simon n'a fait aucun détail puisqu'après avoir remporté la première manche sans perdre le moindre jeu, il a confirmé dans la seconde sans trembler (6-0-6-3). Idem quelques heures plus tard contre Frederico Gil, cette fois en huitièmes de finale, le Portugais n'ayant pas fait le poids (6-1, 6-3). De quoi donner confiance au Tricolore, confronté en quarts à Alexandr Dolgopolov, tombeur de Sam Querrey (6-4, 6-3). Pour Richard Gasquet, la qualification a été un peu plus difficile à obtenir. Opposé à Andreas Seppi, le Biterrois s'est fait très peur en entrant timidement dans le match, une entame qui lui a coûté le premier set. Mais la Français, tête de série n°5, s'est accroché et, malgré la résistance de l'Italien, est parvenu à remporter les deux actes suivants au courage (3-6, 7-5, 6-4). Il lui faudra sans doute plus d'abnégation encore pour voir les demi-finales, puisqu'il devra pour cela écarter Viktor Troicki. Mais à quelques jours du début de l'Open d'Australie, premier Grand Chelem de la saison, voir deux joueurs tricolores en quarts de finale est une bonne nouvelle. A Auckland, il n'y en aura qu'un. Mais, en opposant Adrian Mannarino et Arnaud Cément dès les huitièmes de finale, le sort n'a laissé aucune autre issue. L'expérience de l'Aixois, 33 ans, aurait pu être un atout en sa faveur, mais c'est finalement la fougue de son jeune adversaire et compatriote de 22 ans qui a fait la différence. Deux sets ont suffi au natif de Soisy pour s'imposer (7-5, 6-4). L'opposition qui l'attend en quarts de finale sera d'un autre acabit puisque le Français devra se frotter à l'Espagnol Nicolas Almagro, vainqueur de Victor Hanescu en deux sets (6-4, 7-6). L'occasion sera belle pour lui de confirmer qu'il à la "Clé" pour accéder au dernier carré.