Si cruel...

  • A
  • A
Si cruel...
Partagez sur :

L'équipe de France de fleuret est passée tout près d'un exploit, dimanche, avant de chuter en finale de l'épreuve par équipes des Mondiaux de Catane. Brice Guyart, Erwann Le Pechoux, Marcel Marcilloux et Victor Sintès ont finalement dû rendre les armes en fin de rencontre, face aux tenants du titre chinois (45-44). De leur côté, les Françaises terminent huitièmes à l'épée, après avoir chuté en quarts face aux futures finalistes chinoises.

L'équipe de France de fleuret est passée tout près d'un exploit, dimanche, avant de chuter en finale de l'épreuve par équipes des Mondiaux de Catane. Brice Guyart, Erwann Le Pechoux, Marcel Marcilloux et Victor Sintès ont finalement dû rendre les armes en fin de rencontre, face aux tenants du titre chinois (45-44). De leur côté, les Françaises terminent huitièmes à l'épée, après avoir chuté en quarts face aux futures finalistes chinoises. Comme au bon vieux temps. Triple championne du monde en 2005, 2006 et 2007, l'équipe de France de fleuret a longtemps été en position de reconquérir leur titre, dimanche, à Catane. Brice Guyart, Erwan Le Pechoux, Marcel Marcilloux et Victor Sintès s'étaient en effet brillamment faufilés jusqu'en finale, en écartant tout d'abord Israël (45-33), puis en venant à bout de la Russie, qui les avait éliminés l'an passé, au Grand Palais (45-40). En demi-finale, c'est ensuite l'Allemagne, qui avait eu la bonne idée de sortir l'Italie et ses trois médaillés en individuel, qui est passée à la trappe face aux Bleus (45-36). La dernière épreuve de ces quatre mousquetaires s'appelait donc la Chine, tenante du titre. Et tout a bien commencé, avec un score de 20-15 après les quatre premiers assauts. De bons débuts qui vont permettre aux Bleus de tenir le coup jusqu'à l'avant dernier assaut (31-28). C'est le moment choisi par Ma pour infliger un terrible 12-4 à Sintès, médaillé de bronze en individuel, et irréprochable jusque-là. A 40-35, la messe semble entendue, surtout quand Le Pechoux encaisse trois touches de rang, face à Lei. Mais dans un dernier sursaut d'orgueil, le champion de France 2011 recolle à 44-44, avant de concéder cette si terrible touche finale, dans la prolongation... Un final qui devrait laisser un goût amer aux fleurettistes tricolores. Le genre de sentiment qui pourrait bien les motiver un peu plus en vue des Jeux Olympiques, à Londres, l'an prochain. Dans le même temps, l'équipe de France féminine d'épée s'est montrée plus décevante, en ne prenant que la huitième place de son épreuve. Maureen Nisima, Laura Flessel et Sarah Daninthe ont en effet chuté en quarts de finale, face à la Chine (45-43), après un dernier assaut manqué par la "Guêpe", qui a subi un terrible 5-0 face à la championne du monde, Li Na. Des Chinoises qui s'inclineront finalement de justesse en finale, face à la Roumanie (27-26).