Sharapova, sacrée cliente !

  • A
  • A
Sharapova, sacrée cliente !
Partagez sur :

Trois, c'est le nombre de jeux cédés par Maria Sharapova mercredi lors de son match face à Andrea Petkovic (6-0, 6-3). Impressionnante, la Russe, beaucoup plus puissante que son adversaire, s'invite ainsi en demi-finale de Roland-Garros pour la deuxième fois de sa carrière. Avec cette fois tous les atouts pour décrocher le seul tournoi du Grand Chelem qui manque à son palmarès.

Trois, c'est le nombre de jeux cédés par Maria Sharapova mercredi lors de son match face à Andrea Petkovic (6-0, 6-3). Impressionnante, la Russe, beaucoup plus puissante que son adversaire, s'invite ainsi en demi-finale de Roland-Garros pour la deuxième fois de sa carrière. Avec cette fois tous les atouts pour décrocher le seul tournoi du Grand Chelem qui manque à son palmarès. On attendait une grosse empoignade entre deux jeunes filles qui s'affrontaient mercredi, déjà, pour la troisième fois cette saison. Une belle entre Maria Sharapova et Andrea Petkovic, opposées en début de saison à Melbourne et Miami, qui a en fait tourné court sous le soleil de Roland-Garros. A l'avantage de la Russe qui s'annonce au fil des tours comme la joueuse à battre dans ce tableau féminin ouvert comme rarement. L'ancienne n°1 mondiale, un rang atteint en août 2005, n'a laissé que trois jeux (6-0, 6-3) à l'Allemande après lui avoir mis la tête sous l'eau dès les premiers instants. Une entame parfaite sur laquelle Sharapova a su capitaliser malgré l'abnégation de Petkovic qui s'est accrochée jusqu'au bout. Plus forte que jamais sur terre battue, une surface qui lui demande beaucoup de travail d'adaptation, la Russe semble cette saison avoir trouvé une bonne dynamique. Lauréate de la dernière grande répétition générale à Rome, elle n'a perdu qu'un set jusque-là sur l'ocre parisienne, lors de son match du deuxième tour face à la jeune espoir du tennis français Caroline Garcia. Mercredi, malgré le vent encore de la partie à Paris, la résidente américaine a su allier puissance et précision dans son jeu pour déborder une Petkovic sans solution. Et si le deuxième set a été accroché jusqu'à 3-3, Sharapova a réussi à placer un dernier coup d'accélérateur pour valider son ticket pour le dernier carré. Après 2007, année où elle s'inclina face à la future lauréate Ana Ivanovic, la Russe va disputer pour la deuxième fois les demi-finales des Internationaux de France. "Je suis extrêmement contente d'être en demie, ça signifie beaucoup pour moi", confiait-elle devant les caméras de France Télévisions en quittant le court Suzanne-Lenglen. Toujours jeune - elle n'a que 24 ans -, l'actuelle huitième meilleure joueuse du circuit n'est donc plus qu'à deux victoires de remporter le seul tournoi du Grand Chelem qui lui échappe encore (lauréate de Wimbledon 2004, de l'US Open 2006 et de l'Open d'Australie 2008). Sa démonstration du jour en fait une candidate très sérieuse même si à partir des demi-finales chaque joueuse a sa chance. Son prochain match face à Na Li, très solide contre Victoria Azarenka dans le même temps (7-5, 6-2), n'aura certainement rien d'une partie de plaisir.