Sharapova déjà à la trappe

  • A
  • A
Sharapova déjà à la trappe
Partagez sur :

TENNIS - Maria Sharapova a été éliminée lundi dès le 1er tour de l'Open d'Australie par sa compatriote Maria Kirilenko.

Victorieuse à Melbourne en 2008, Maria Sharapova (n°14) a été éliminée lundi dès le premier tour de l'Open d'Australie par sa compatriote Maria Kirilenko (7-6, 3-6, 6-4).Rendez-vous manqué. Pour ses retrouvailles avec le public de Melbourne, qui saluait sa victoire en 2008, Maria Sharapova, absente l'année dernière pour soigner une épaule douloureuse, rêvait d'un tout autre scénario. Sa compatriote et grande copine sur le circuit, Maria Kirilenko, ne lui a pas fait de cadeaux, cette dernière prenant sa chance pour la sortir dès le premier tour et créer la première sensation de cet Open d'Australie 2010. Un faux-pas rare dans le tableau féminin qu'ont d'ailleurs su éviter Dinara Safina, Kim Clijsters ou encore Svetlana Kuznetsova, autres têtes de série au programme de cette première journée interrompue à trois reprises par la pluie.Arrivée comme à son habitude sans avoir joué le moindre match à Melbourne, Sharapova a donné tout au long de la rencontre l'impression de chercher ses marques. Et face à Kirilenko, 59e joueuse mondiale, ce tâtonnement n'a pas pardonné. Si elle a corrigé le tir dans le deuxième set après avoir perdu une première manche équilibrée au jeu décisif, l'ancienne n°1 mondiale a cédé dans le troisième set, perdant son service à 5-4 alors qu'elle venait de récupérer l'engagement de son adversaire pour rester dans la partie. "J'ai certainement eu ma chance mais je ne l'ai pas prise", avouait-elle à l'issue de la rencontre. "Je n'ai pas tenu mon avantage et je lui ai laissé reprendre le contrôle de la situation."Trop de fautes directesEn commettant 11 doubles fautes et 66 fautes directes dans le jeu, Sharapova n'a cessé d'offrir des occasions à son adversaire. "Ce n'est pas le genre de joueuse qui vous fait bien jouer, mais comme beaucoup d'autres. Elle varie très bien la balle. Et aujourd'hui, elle a fait beaucoup de bonnes choses", reconnaissait-elle avant de défendre son bilan sur son engagement, comme pour mieux souligner que son épaule meurtrie par le passé n'est pas en cause aujourd'hui : "J'ai l'impression d'avoir plutôt bien servi. Je ne pense pas que ce soit la raison pour laquelle j'ai perdu aujourd'hui. J'ai servi fort quand il le fallait, notamment de grosses secondes."Le reste de son jeu ne l'autorisait simplement pas à aller plus loin dans cet Open d'Australie, la Russe offrant d'une énième faute directe deux balles de match à son adversaire, puis le match sur la seconde d'un nouveau coup droit hors des limites du court. "C'est un mauvais jour mais il y a des choses tellement pires dans la vie", relativisait l'ancienne n°1 mondiale. "Il y a des gens qui ne savent même pas ce qu'est un match de tennis. C'est juste un mauvais jour mais ça ne m'empêchera pas de faire ce que j'aime, revenir sur le court, travailler et réussir. Je serai de retour un samedi de seconde semaine sur le court et vous verrez." Le rendez-vous est pris.