Shaq, la retraite d'un monstre

  • A
  • A
Shaq, la retraite d'un monstre
Partagez sur :

Les apparitions de Shaquille O'Neal sur les parquets de NBA se faisaient déjà de plus en plus rares. Et le match 4 de la demi-finale de conférence Ouest face à Miami, disputé avec les Celtics, restera finalement comme le dernier de l'immense carrière du "Shaq'". O'Neal a en effet annoncé l'arrêt de sa carrière par le biais d'une vidéo postée sur son compte Twitter. Une légende a dit stop.

Les apparitions de Shaquille O'Neal sur les parquets de NBA se faisaient déjà de plus en plus rares. Et le match 4 de la demi-finale de conférence Ouest face à Miami, disputé avec les Celtics, restera finalement comme le dernier de l'immense carrière du "Shaq'". O'Neal a en effet annoncé l'arrêt de sa carrière par le biais d'une vidéo postée sur son compte Twitter. Une légende a dit stop. Shaquille O'Neal n'est décidément pas un joueur comme les autres. En 19 ans sur les parquets, le géant du New Jersey s'est toujours démarqué par son physique atypique, son jeu explosif pour un pivot et surtout sa personnalité hors du commun. Pas étonnant, dès lors, que l'intérieur des Celtics prenne tous les observateurs à contre-pied en annonçant sa retraite sportive, mercredi, via une vidéo sur son compte Twitter. "On l'a fait. 19 années baby. Je veux vraiment vous remercier, et c'est pour ça que c'est à vous que je dis en premier que je prends ma retraite. Merci. On en reparle bientôt." Shaquille O'Neal qui prend sa retraite, c'est bien sûr une information de taille: 2,16 m. Et de poids: 147 kg environ. Telles sont les mensurations de ce géant des parquets qui, au-delà de ses multiples titres et récompenses, aura incarné la NBA dans le monde entier. Tous les fans de la Ligue nord-américaine - surtout des générations 80 et 90 - ont grandi avec le "Shaq'", un symbole de la NBA moderne au même titre (par exemple) que Kobe Bryant, son ancien coéquipier aux Lakers. Drafté en premier choix par le Magic Orlando en 1992, O'Neal a mis fin à un parcours de dinosaure. Comme ça, sans prévenir, assis devant un bureau à peine éclairé. Pointure: 63 ! L'énormité de sa carrière contraste tellement avec les 16 minuscules secondes de ladite vidéo, qu'il est bien difficile de savoir par quel bout commencer pour évoquer la carrière d'un des meilleurs pivots de tous les temps (si ce n'est le meilleur)... Alors, autant filer à l'essentiel: quatre bagues de champion NBA, trois avec les Lakers en 2000, 2001 et 2002, une avec le Heat en 2006. "Big Shaq'" a également terminé MVP de la saison régulière en 2000, et MVP des finales en 2000, 2001 et 2002. En sélection nationale, O'Neal a aussi été sacré champion olympique avec Team USA en 1996, après avoir remporté le championnat du monde en 1994. Miné par les blessures, notamment à la jambe droite, le "Shaq'" n'aura pu être d'un grand secours aux Celtics pour sa dernière saison, où il n'a pris part qu'à 41 rencontres (39 de saison régulière, 2 de playoffs). Son dernier match face à Miami, lors de la 4e manche de la finale de conférence Est, se résume à cinq petites minutes. Peut-être était-ce la saison de trop, mais il est impossible d'en vouloir à celui qu'il convient désormais de considérer comme une légende. Une légende de la NBA et de son sport, emmené par des pieds de pointure... 63 ! Le porte-parole des Celtics, Jeff Twiss, a affirmé qu'O'Neal n'avait pas informé le club de ses intentions. Seul, comme un grand, très grand bonhomme, "Shaq Diesel" a pris sa décision. Et demandé à ses fans de lui trouver un nouveau surnom. Un de plus.