Shanghai, les têtes d'affiche

  • A
  • A
Shanghai, les têtes d'affiche
Partagez sur :

C'est dimanche que les Mondiaux de natation débutent à Shanghai. L'équipe de France y présentera 21 nageurs avec l'ambition de conserver son statut de première nation européenne obtenu l'année dernière à Budapest. Mais les Français ne seront pas les seuls à être attendus en Chine. Petite revue de détail non exhaustive des hommes et des femmes à suivre.

C'est dimanche que les Mondiaux de natation débutent à Shanghai. L'équipe de France y présentera 21 nageurs avec l'ambition de conserver son statut de première nation européenne obtenu l'année dernière à Budapest. Mais les Français ne seront pas les seuls à être attendus en Chine. Petite revue de détail non exhaustive des hommes et des femmes à suivre. Ryan Lochte (USA ; 26 ans ; 100m et 200m dos, 200m et 400m 4 nages, 200m nage libre, relais 4x100 et 4x200 nage libre) L'éternel dauphin de Michael Phelps s'est fait un nom en 2010. Après 20 défaites de suite en sept ans sur 200 ou 400 mètres quatre nages face à son rival lors de grands championnats, l'Américain a brisé la série lors des championnats des Etats-Unis sur 200m 4 nages (il a récidivé sur 200m dos). La suite ? Six médailles d'or lors des Championnats panpacifiques (le pendant des Championnats d'Europe pour les Américains, Australiens ou autres Canadiens) à l'issue desquels Phelps a reconnu la supériorité de son compatriote, excusez du peu... Sur sa lancée, Lochte décrochait à nouveau six titres (200m, 100, 200 et 400m 4 nages, 200m dos, 4x100m 4 nages) lors des Mondiaux en petit bassin de Dubaï, une collection agrémentée de deux records du monde (200 et 400m 4 nages). De quoi en faire le nageur de l'année 2010. Et un homme à suivre à Shanghai. Michael Phelps (USA ; 26 ans ; 200m nage libre, 100 et 200m papillon, 200m 4 nages, 4x200 nage libre) Avec 14 titres olympiques à son compteur (un record), des titres mondiaux et des records du monde à la pelle, plus besoin de présenter Michael Phelps. Héros des Jeux Olympiques de Pékin en 2008 avec une moisson historique de huit médailles d'or, le Kid Baltimore a depuis connu, dans la foulée d'un break de plusieurs mois, une sensible baisse de régime (avec notamment trois défaites de rang sur 200m papillon, une distance sur laquelle il était resté invaincu depuis près de neuf ans) que l'intéressé explique aujourd'hui par une baisse de motivation. Mais à un an des JO de Londres, où il compte s'inscrire définitivement dans la légende olympique, Phelps l'assure, il a retrouvé l'envie de nager. Et de gagner. Ses adversaires sont prévenus. Cesar Cielo (BRE ; 24 ans ; 50 et 100m nage libre, relais 4x100m) Sera-t-il autorisé à nager ou non ? La question a été tranchée jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui a envoyé ses juges à Shanghai mercredi pour entendre le présumé coupable, et la réponse est... oui ! Maître incontesté du sprint mondial depuis son doublé romain lors des Mondiaux 2010, Cesar Cielo n'est donc plus sous la menace d'une suspension. Son tort était d'avoir été contrôlé positif à un diurétique (un produit masquant) en mai dernier lors d'un meeting à Rio de Janeiro, comme trois de ses compatriotes. Seulement averti par sa fédération, le Brésilien restait dans le viseur de la Fina qui ne voulait pas couronner un nageur potentiellement coupable. Raté. Fabien Gilot sur 100 mètres et Fabien Bousquet sur 50 mètres devront faire avec lui. Nathan Adrian (USA ; 22 ans ; 50 et 100m nage libre, relais 4x100m) Fabien Gilot en fait l'un de ses principaux concurrents, avec le Canadien Brent Hayden, à surveiller sur 100 mètres nage libre. Déjà membre de l'équipe américaine du relais 4x100 titré à Pékin (pour huit petits centièmes devant la France), Nathan Adrian a explosé au grand jour en battant l'été dernier l'homme le plus rapide sur 100 mètres, Cesar Cielo, en finale des Championnats Panpacifiques. En 48''15, il se présente avec le deuxième meilleur temps sur la distance sans combinaison derrière le Canadien Brent Hayden (47''98). A 22 ans, sa soif de victoires pourrait en faire l'une des révélations de ces Mondiaux de Shanghai. Et aussi Brent Hayden (CAN), Paul Biedermann (ALL), Kosuke Kitajima (JAP), Oussama Mellouli (TUN)... Natalie Coughlin (USA ; 28 ans ; 100m dos, 100m nage libre) Finie la retraite. L'Américaine, qui s'est offert un break après les JO de Pékin où elle a complété sa collection de médailles olympiques (11), a fait son retour au début de l'année 2010. La double championne olympique du 100m dos (2004 et 2008), une distance sur laquelle elle pourrait retrouver Laure Manaudou dans un an à Londres, s'est qualifiée sur deux distances à Shanghai : le 100m nage libre et le... 100m dos, sa distance de prédilection sur laquelle elle peut espérer briller à nouveau. Kirsty Coventry (ZIM ; 27 ans ; 100m et 200m dos, 200 et 400m 4 nages) Comme Natalie Coughlin et comme Laure Manaudou, la Zimbabwéenne, coincée entre ces deux nageuses sur le podium du 100m dos à Pékin, a fait une pause d'un an en 2010, entre deux olympiades. Véritable star au pays, Coventry, qui a récemment été remboursée par la banque nationale après avoir été « vidée » de son compte par des fraudeurs, aura un programme chargé à Shanghai où elle s'alignera sur 100 et 200m dos mais aussi sur le 200 et le 400m 4 nages. L'occasion de se tester en vue des JO de Londres, son véritable objectif. Federica Pellegrini (ITA ; 22 ans ; 100m, 200m, 400m et 800m nage libre) L'ancienne (et future ?) grande rivale de Laure Manaudou reste focalisée sur les Jeux Olympiques de Londres avec l'objectif d'y réussir le Grand Chelem sur les distances de nage libre. Mais, depuis le décès de son mentor, Alberto Castagnetti, ce pari semble aujourd'hui difficile à tenir. Charge à Philippe Lucas, l'ancien entraîneur de Manaudou qui l'a prise en mains depuis le début de l'année, de relancer la belle Italienne. Les résultats de cette dernière à Shanghai conditionneront la suite de leur collaboration. A suivre de près... Et aussi Inge Dekker (NED), Therese Alshammar (SUE), Stephanie Rice (AUS), Katie Hoff (USA)...