Seydoux: "Un peu de travail"

  • A
  • A
Seydoux: "Un peu de travail"
Partagez sur :

En battant Sochaux 1-0 mercredi soir en match en retard de la 36e journée grâce à un but de Gervinho, Lille a fait un grand pas vers un troisième titre de champion de France, 57 ans après le dernier. Retrouvez les réactions des principaux acteurs de cette rencontre.

En battant Sochaux 1-0 mercredi soir en match en retard de la 36e journée grâce à un but de Gervinho, Lille a fait un grand pas vers un troisième titre de champion de France, 57 ans après le dernier. Retrouvez les réactions des principaux acteurs de cette rencontre. Michel Seydoux, président de Lille "Il y a encore un peu de travail à faire. J'aimerais qu'on termine avec un peu de panache. Il reste deux belles équipes à rencontrer. C'est vrai que ça ne sent pas mauvais. Les plats qui sentent bons en cuisine, en général, on aime les déguster. Notre jeu se confirme. C'est bien construit. On aurait pu marquer plus de buts ce soir. Hier, j'étais à Cannes présenter un film, j'étais heureux, mais ce soir, c'était une belle émotion aussi. C'est impressionnant de voir le peuple rouge en liesse." Francis Gillot, entraîneur de Sochaux "On n'a pas fait le match que j'attendais. On a fait un non-match. On est tombés sur une équipe supérieure à nous. On s'en tire bien. 1-0, ce n'est pas cher payé. A la mi-temps, on doit être à deux ou trois zéros et peut-être à dix sur le terrain. Je reste sur ma faim. C'est décevant. On avait tout pour faire un bon match. On manque encore de maturité. Il y avait plus d'expérience du côté lillois. On a aussi souffert physiquement. On s'est mis à l'envers d'entrée. Il y a encore beaucoup de travail à faire. On retombe dans nos travers. Il nous faut trois points en deux matches pour être européens. Aujourd'hui, on n'a pas montré qu'on méritait cette sixième place. En tout cas, félicitations à Lille." Mickaël Landreau, gardien du Losc "Prendre trois points de cette façon là, c'est positif. On a avancé. On se rapproche, mais mathématiquement, ce n'est pas fait. Ça ne sert à rien de crier quelque chose que l'on a pas. Il reste encore un point à prendre. On n'a pas douté. On savait que Sochaux avait laissé de l'énergie. Si Marseille gagne 3-0 à Valenciennes, et nous on perd à Paris, on ne sait jamais. Ce n'est pas fini." Aurélien Chedjou, défenseur du Losc "On est tombés sur une bonne équipe sochalienne. On a gagné. Ça fait plaisir de prendre trois points de plus. On se dit qu'on a fait le plus difficile. Il ne nous reste plus qu'un point. Le plus dur du travail a été fait. On était contents dans le vestiaire, soulagés. On est proches du titre. Il ne faut pas qu'on se prenne pour d'autres, et qu'on se ramasse sur les deux derniers matches. Mais on est assez matures pour arriver là-haut. Pour le public, ce n'est peut-être pas le Vélodrome au niveau de l'ambiance, mais il est toujours derrière nous."