Séville au pied du mur

  • A
  • A
Séville au pied du mur
@ Reuters
Partagez sur :

LIGA - Séville reçoit Valence, dimanche, pour le compte de la 20e journée.

LIGA - Séville reçoit Valence, dimanche, pour le compte de la 20e journée. "Le match contre Valence vaut six points." Adriano, milieu de terrain du FC Séville, annonçait la couleur dès le week-end dernier. Depuis, cette rencontre n'a pas perdu de valeur, même si les Andalous ont gardé un oeil tourné vers la Coupe du Roi et ses demi-finales qu'ils disputeront à la faveur de leur qualification, en milieu de semaine, aux dépens du Deportivo La Corogne (3-0 à l'aller, 0-1 au retour). La situation du club sévillan n'est pas idéale en Liga: sixième avec six longueurs de retard sur les Valencians, troisièmes, il doit à tout prix s'imposer dimanche soir, lors de la 20e journée, pour ne pas voir le podium s'éloigner trop loin. Même Kanouté, revenu d'Angola où il disputait la Coupe d'Afrique des Nations avec le Mali, a tout de suite intégré le fait qu'un revers à Sanchez-Pizjuan face au club ché allait sérieusement compromettre les chances de ses partenaires de jouer le haut de tableau. "Ça serait compliqué d'aller chercher la troisième place, admet-il dans les colonnes de Marca. Ce serait mauvais de ne pas gagner contre un concurrent direct. Le public ne va pas être contre nous dimanche parce que nous allons faire preuve de caractère pour qu'il nous soutienne. C'est un moment important de la saison, décisif pour bien la terminer." Troisième de Liga la saison dernière, le FC Séville aimerait bien sûr enchaîner en 2009-10 et affirmer que, derrière le FC Barcelone et le Real Madrid, il est le plus sérieux postulant à la Ligue des champions. Mais un début d'année 2010 compliqué, avec trois faux pas consécutifs en championnat contre l'Atlético Madrid (1-2), Santander (1-2) et le Barça (0-4) ont freiné les Andalous, qui ont appris jeudi l'indisponibilité pour sept semaines de Dragutinovic. La réception du FC Valence, qui n'a plus perdu depuis la mi-décembre et une sévère défaite face aux Merengue (2-3), est donc pour eux l'occasion idéale de se relancer. La deuxième partie de saison des joueurs de Manolo Jimenez en dépend.