Seul Monfils...

  • A
  • A
Seul Monfils...
Partagez sur :

Début de journée mitigé pour le clan français, en Amérique du Nord, jeudi. Si Gaël Monfils a réussi son entrée en lice au tournoi de Washington, face à Ryan Sweeting (6-3, 7-6), Michaël Llodra, touché aux côtes, a été contraint à l'abandon, face à Grigor Dimitrov. Même constat pour Virginie Razzano, qui, à San Diego, a jeté l'éponge face à Andrea Petkovic, en raison d'une gêne au cou.

Début de journée mitigé pour le clan français, en Amérique du Nord, jeudi. Si Gaël Monfils a réussi son entrée en lice au tournoi de Washington, face à Ryan Sweeting (6-3, 7-6), Michaël Llodra, touché aux côtes, a été contraint à l'abandon, face à Grigor Dimitrov. Même constat pour Virginie Razzano, qui, à San Diego, a jeté l'éponge face à Andrea Petkovic, en raison d'une gêne au cou. Des débuts bien maitrisés. Tête de série numéro un du tournoi de Washington, où il a atteint les demi-finales en 2007, Gaël Monfils a réalisé une belle entrée en lice, jeudi, face à l'Américain Ryan Sweeting, 66e à l'ATP (6-3, 7-6 [3]). Une rencontre durant laquelle le Français n'a connu que peu de frayeurs, en passant notamment 17 aces à son adversaire. Là où les choses vont se gâter pour le Parisien, c'est qu'il va devoir jouer son huitième de finale un peu plus tard dans la journée - cette nuit en France - puisque ce duel face à Sweeting avait été reporté mercredi, en raison de la pluie. Pour accéder en quarts de finale, il devra donc croiser le fer avec Dmitry Tursunov, qui aura lui aussi joué un peu plus tôt, pour sortir Flavio Cipolla (7-5, 6-0). Une chance que n'aura pas Michaël Llodra, qui a vu son aventure dans la capitale fédérale s'arrêter au bout de sept petits jeux, face à Grigor Dimitrov. Touché aux côtes, le Tricolore a en effet été contraint de jeter l'éponge après 30 minutes de combat (4-3, ab.), et devient du même coup incertain pour le Masters 1000 de Montréal, qui démarre lundi prochain. Même constat pour Virginie Razzano, engagée du côté de San Diego. La Française, qui affrontait la tête de série numéro 2, Andrea Petkovic, a elle aussi abandonnée, en raison d'une douleur au niveau du cou. Gênée au service, elle était alors menée 6-2, 3-0, et a dû se résoudre à arrêter les frais. L'Allemande continue donc tranquillement sa route, tout comme Agniezska Radwanska, qui s'est facilement débarrassée de Christina McHale, ne lâchant qu'un seul petit jeu dans la bataille (6-1, 6-0).