Sessegnon revient, Luyindula s'agace

  • A
  • A
Sessegnon revient, Luyindula s'agace
Partagez sur :

Journée agitée pour le Paris-Saint-Germain. Alors que Stéphane Sessegnon s'est de nouveau entraîné avec ses coéquipiers, Péguy Luyindula aurait, selon L'Equipe, peu apprécié de débuter sur le banc à Montpellier en Coupe de la Ligue (1-0). Heureux du retour du Béninois, Antoine Kombouaré a affirmé qu'il n'y avait aucun problème entre lui et Luyindula, même si ce dernier sera sanctionné.

Journée agitée pour le Paris-Saint-Germain. Alors que Stéphane Sessegnon s'est de nouveau entraîné avec ses coéquipiers, Péguy Luyindula aurait, selon L'Equipe, peu apprécié de débuter sur le banc à Montpellier en Coupe de la Ligue (1-0). Heureux du retour du Béninois, Antoine Kombouaré a affirmé qu'il n'y avait aucun problème entre lui et Luyindula, même si ce dernier sera sanctionné. On commence par la bonne ou la mauvaise nouvelle ? La bonne ? Pour la première fois depuis un mois, Stéphane Sessegnon était au Camp des Loges, jeudi matin, pour participer à l'entraînement avec le reste de l'équipe du PSG. Les velléités de départ du milieu béninois se seraient-elles estompées ? Convoité par plusieurs clubs de Premier League (Sunderland, Fulham, ...), Sessegnon s'était mis à l'écart du groupe, après une altercation avec Antoine Kombouaré, qui refuse de le laisser partir, et l'ancien Manceau s'entraînait depuis à l'Insep, avec Renaud Longuèvre, entraîneur notamment du hurdler Ladji Doucouré. Le voilà de retour. Selon Le Parisien, Sessegnon aurait rencontré le président Robin Leproux mercredi, pour la troisième fois en huit jours. Tous les problèmes sont-ils réglés ? Toujours est-il que le retour du Béninois a réjoui son entraîneur. "J'ai appris ce matin en arrivant que Stéphane était là. Il a pris la décision de revenir s'entraîner. Je l'ai vu cinq minutes pour lui dire que j'étais content qu'il revienne et pour lui donner le contenu de la séance. Il n'y a pas de conflit, vous savez. Je ne fais pas de politique. Pour moi, c'était surtout de savoir où il en était physiquement. C'est le terrain qui m'intéresse. Le reste, c'est du bla-bla", a déclaré Kombouaré. "S'il vient, c'est qu'il est prêt à rejouer et j'espère qu'il sait que sa place est parmi nous. On a des défis à relever et on a besoin de tout le monde." Si Sessegnon a été bien accueilli par le groupe, il ne devrait pas jouer contre Agen ce week-end en Coupe de France. "Trop tôt", a jugé Kombouaré, qui préfère faire passer des tests physiques à son joueur avant de l'aligner. Et maintenant, Luyindula Une affaire de réglée, une autre qui démarre ? L'Equipe et Le Parisien révélaient ce matin le mal-être d'un autre joueur du PSG, Péguy Luyindula. Peu utilisé en Ligue 1 (18 matches dont 1 titularisation), l'attaquant aurait très mal accepté le fait de ne pas être aligné d'entrée à Montpellier en Coupe de la Ligue. "Tu me prends pour qui ? Tu penses que je ne sers à rien", aurait déclaré Luyindula à son entraîneur. Ceci pourrait expliquer pourquoi l'ancien lyonnais ne s'est même pas échauffé durant la rencontre, alors que Maurice et Makonda ont remplacé Giuly et Erding en cours de jeu. En conférence de presse, Kombouaré s'est montré surpris par cette version des faits. "A ma grande surprise, j'ai découvert la presse ce matin. Concernant Péguy, il s'agit simplement d'un joueur déçu de ne pas jouer et qui l'exprime. Je veux simplement rétablir certaines vérités. Lorsque je vois dans la presse un article titré 'Tu me prends pour qui ?', c'est embêtant, car premièrement, un joueur ne me tutoie jamais, je dis bien jamais ! Et pour que vous sachiez la vérité, Peguy est venu vers moi en me disant qu'il souhaitait me parler. Il m'a alors dit qu'il ne se sentait pas capable de jouer." Là encore, il n'y aurait aucun problème personnel entre Kombouaré et son joueur. "J'ai dit, pas de souci. Je suis dans le travail, il y a une demi-finale à jouer, martèle le Kanak. On pense à ceux qui débutent et ensuite on pense aux changements. C'est un garçon qui a vécu une déception par rapport à un choix que j'ai réalisé. Mercredi, nous nous sommes vus, nous avons discuté. Il y aura une sanction administrative et ce matin il est venu et s'est entraîné. Il n'y a pas de conflit du tout." Pisté lui aussi par des clubs anglais (West Ham...), Luyindula assurait en début de semaine qu'il n'envisageait pas d'aller au "bras-de-fer" avec son club. "Ce n'est pas mon état d'esprit", expliquait-il au Parisien. Éliminé mardi soir de la Coupe de la Ligue, le PSG aura besoin de toutes ses forces, pour continuer son bon parcours en championnat tout en négociant au mieux la Coupe de France et la Ligue Europa.