Sessegnon, ça chauffe!

  • A
  • A
Sessegnon, ça chauffe!
Partagez sur :

Le torchon brûle entre Stéphane Sessegnon et Antoine Kombouaré. Mécontent du temps de jeu qui lui est accordé cette saison, l'international béninois souhaite quitter Paris cet hiver, ce que refuse formellement son entraîneur. Mardi, selon L'Equipe, le ton serait monté entre les deux hommes. Pourtant, le technicien parisien le répète: "Si un joueur veut partir, c'est niet !"

Le torchon brûle entre Stéphane Sessegnon et Antoine Kombouaré. Mécontent du temps de jeu qui lui est accordé cette saison, l'international béninois souhaite quitter Paris cet hiver, ce que refuse formellement son entraîneur. Mardi, selon L'Equipe, le ton serait monté entre les deux hommes. Pourtant, le technicien parisien le répète: "Si un joueur veut partir, c'est niet !" Stéphane Sessegnon ne sera pas de la partie à Nancy ce mercredi soir. Hier en fin d'après-midi, l'intéressé ne s'est pas présenté au Parc des Princes, point de ralliement des troupes parisiennes avant le départ pour la Lorraine. Et pour cause... Un peu plus tôt dans la journée, le Béninois aurait eu une explication fleurie avec son entraîneur au Camp des Loges, essuyant les insultes selon L'Equipe d'un Antoine Kombouaré furibard. Titularisé à quatre reprises seulement cette saison - pour 14 apparitions - alors qu'il incarnait un rouage essentiel de l'effectif du PSG ces deux dernières années, Stéphane Sessegnon souhaite profiter du mercato hivernal pour quitter la capitale. Un départ auquel s'oppose le technicien kanak, bien décidé à garder ses forces vives jusqu'au printemps. "Moi, aujourd'hui, je suis très content du groupe que j'ai. J'ai déjà dit aux joueurs qu'il n'y aurait pas de départ. Je défends les intérêts du club, alors si un joueur veut partir, c'est niet ! On a besoin de tout le monde parce qu'on n'est pas nombreux", répétait encore celui-ci mardi soir devant la presse. Aujourd'hui pourtant, le divorce entre Stéphane Sessegnon et Antoine Kombouaré semble bel et bien consommé. Dans la tête du joueur du moins. Officiellement, l'ancien Manceau n'est pas du voyage à Nancy parce que son entraineur a décidé de le faire souffler avant l'heure. Mais alors qu'il garde la cote outre-Manche, où le Daily Mail lui prête des contacts avec Tottenham et West Ham notamment, l'international béninois ne devrait pas faire de vieux os à Paris. Nonobstant un contrat courant jusqu'en juin 2013. "Qui dit « pas de départ » dit « pas d'arrivée », moi, ça me convient. L'arrivée d'un joueur n'est pas à l'ordre du jour", insistait Antoine Kombouaré mardi soir. En coulisses cependant, le PSG travaillerait au recrutement d'un quatrième attaquant, pour soulager des Guillaume Hoarau, Mevlut Erding et Peguy Luyindula appelés à jouer sur quatre tableaux différents en 2011. Stéphane Sessegnon restant évalué à 7 millions d'euros, la direction parisienne, qui n'a pas forcément les coudées franches en matière de recrutement, pourrait encourager Antoine Kombouaré à assouplir sa position...