Serena Williams défendra son titre

  • A
  • A
Serena Williams défendra son titre
@ Reuters
Partagez sur :

WIMBLEDON - Victorieuse de Kvitova (7-6, 6-2), l'Américaine affrontera Zvonareva en finale.

WIMBLEDON - Victorieuse de Kvitova (7-6, 6-2), l'Américaine affrontera Zvonareva en finale. Depuis 2000, seules Maria Sharapova (2004) et Amélie Mauresmo (2006) sont parvenues à mettre entre parenthèses l'hégémonie des Williams à Wimbledon. En 2010, c'est Vera Zvonareva qui, pour sa première finale en Grand Chelem, peut encore éviter une neuvième victoire en onze ans à Londres pour Serena ou Venus. Cette dernière, éliminée en quarts, a laissé à sa soeur cadette le soin de défendre les intérêts de la famille. Et Serena a très bien représenté les Williams jeudi lors de la sa demi-finale face à Petra Kvitova. Invitée surprise du dernier carré, au même titre que Tsvetana Pironkova, la Tchèque a fait honneur à sa place de demi-finaliste. Joueuse la plus puissante du circuit, Serena Williams a trouvé à qui parler avec le bras gauche de la 62e joueuse mondiale, tombeuse précédemment de Victoria Azarenka et Caroline Wozniacki. "Elle tape vraiment fort dans la balle", a reconnu l'Américaine après son heure trente passée sur le Centre court. Déstabilisée, peut-être surprise par la soudaineté des frappes de balle de son adversaire, la tenante du titre a d'abord vacillé devant un public londonien estomaqué par la résistance de Kvitova. "Une bénédiction d'être encore en course" Breakée la première (2-4), Serena Williams répondait néanmoins du tac au tac (4-4) avant d'être poussée pour la deuxième fois de la quinzaine à disputer un tie-break. Un jeu décisif que la Californienne négociait mieux, concluant la manche sur un service gagnant (7-6 {5]). La n°1 mondiale pouvait pousser un ouf de soulagement tant le jeu avait été équilibré. Ce fut le cas jusqu'à 2-2 dans la seconde manche avant que Kvitova ne baisse pavillon et concède les quatre derniers jeux du match après 1h33 d'explication (6-2). "Il a fallu que je travaille dur, concédait Serena Williams à sa sortie du court avant de faire une révélation assez surprenante tant sa qualification pour la finale relève de la logique. Je ne m'attendais pas à arriver aussi loin. C'est une bénédiction d'être encore en course." Détentrice de douze levées du Grand Chelem et trois couronnes à Wimbledon, l'Américaine, qui n'a pas perdu un seul set sur la route de la finale, partira grande favorite au moment d'entrer sur le court samedi avec Zvonareva. La mainmise des Williams sur le tournoi londonien n'est sans doute pas terminée.