Serena, trois mois et s'en va

  • A
  • A
Serena, trois mois et s'en va
Partagez sur :

Eloignée des courts depuis sa finale à l'US Open le mois dernier, Serena Williams ne fera pas sa rentrée avant 2012. Au lendemain de l'annonce de sa disponibilité pour la sélection américaine de Fed Cup, son agent a fait savoir jeudi qu'elle n'était pas disposée à rejouer cette saison, évoquant des raisons médicales. Sans donner plus de précisions.

Eloignée des courts depuis sa finale à l'US Open le mois dernier, Serena Williams ne fera pas sa rentrée avant 2012. Au lendemain de l'annonce de sa disponibilité pour la sélection américaine de Fed Cup, son agent a fait savoir jeudi qu'elle n'était pas disposée à rejouer cette saison, évoquant des raisons médicales. Sans donner plus de précisions. Un retour éclair. Seulement trois mois, voilà le temps qu'aura passé Serena Williams sur les courts cette année. Entre sa rentrée à Eastbourne le 13 juin et sa finale perdue contre Samantha Stosur à l'US Open le 11 septembre dernier, l'Américaine a pu participer à six tournois, agrémentant son palmarès étoffé de deux titres supplémentaires - conquis à Stanford et Toronto - et signant son retour dans le top 15 mondial. Il faudra désormais attendre 2012 pour la revoir à l'oeuvre. Alors qu'il reste un gros mois de compétition au calendrier WTA, l'agent de l'ancienne n°1 mondiale, Jill Smoller, a fait savoir que sa protégée ne jouerait plus en 2011. Grande absente des tournois de Tokyo et de Pékin ces jours-ci, Serena Williams n'est tout simplement pas en mesure de tenir sa place, rattrapée par des soucis de santé à en croire son entourage. L'hiver dernier, l'intéressée avait été victime d'une embolie pulmonaire, prolongeant de fait une période d'inactivité qui avait duré près d'un an. Signe que la cadette des soeurs Williams demeure confiante en l'avenir, son engagement pris dans la semaine à prêter main forte aux Etats-Unis en février prochain, lors du premier tour du groupe II de la Fed Cup contre la Biélorussie. Un passage obligé en sélection, si elle veut prétendre aux Jeux olympiques de Londres, et une première depuis 2007 pour la joueuse aux 13 titres du Grand Chelem. Reste à savoir si elle pourra honorer le rendez-vous.