Serena revient de loin

  • A
  • A
Serena revient de loin
Partagez sur :

Presqu'un an après son dernier match, conclu à Wimbledon par un 13e titre du Grand Chelem, Serena Williams a renoué avec la compétition ce mardi à Eastbourne. L'ancienne numéro 1 mondiale, aujourd'hui 26e, a signé un retour gagnant avec une victoire sur Tsvetana Pironkova (1-6, 6-3, 6-4). L'Américaine, après maintes galères dont le point culminant aura été une embolie pulmonaire en février, est sur le bon chemin.

Presqu'un an après son dernier match, conclu à Wimbledon par un 13e titre du Grand Chelem, Serena Williams a renoué avec la compétition ce mardi à Eastbourne. L'ancienne numéro 1 mondiale, aujourd'hui 26e, a signé un retour gagnant avec une victoire sur Tsvetana Pironkova (1-6, 6-3, 6-4). L'Américaine, après maintes galères dont le point culminant aura été une embolie pulmonaire en février, est sur le bon chemin. Non ça n'était pas un mirage sur le court central d'Eastbourne. Près d'un an après son dernier match officiel - le 2 juillet lors de la finale de Wimbledon -, Serena Williams est réapparue mardi peu après 13 heures (heure locale) en tenue (rose) dans une épreuve de la WTA. Affûtée, l'Américaine n'a pas encore retrouvé son coup de raquette magique. Face à la Bulgare Tsvetana Pironkova, surprenante demi-finaliste à...Wimbledon l'an dernier, Serena a pu constater qu'on ne revenait pas indemne après douze mois sans compétition. La première manche, émaillée de 13 fautes directes de sa part, fut un défilé de jeux en faveur de son adversaire. Mais après une demi-heure de coups approximatifs, la Floridienne a retrouvé plus de régularité, suffisant pour écarter une joueuse en manque de confiance cette saison (1-6, 6-3, 6-4). Opérée deux fois du pied droit en juillet et octobre 2010, Serena a été victime d'une embolie pulmonaire le 28 février dernier. Un pépin de santé suffisamment grave pour la contraindre à repasser sur le billard. "A un moment donné, j'ai été en quelque sorte sur mon lit de mort, du point de vue de ma carrière et de ma vie", explique l'ex-reine du circuit lors d'un entretien accordé à L'Equipe. Une péripétie de taille qui repousse de plusieurs semaines son retour à l'entraînement, effectif en avril. Période à laquelle Serena commence à voir le bout du tunnel, jusqu'à en sortir complètement ce mardi sur le gazon britannique. A 29 ans, détentrice de 13 levées du Grand Chelem, la cadette des Sisters semble avoir encore faim de titres, comme son aînée Venus revenue elle aussi à la compétition hier avec une victoire sur Andrea Petkovic. "Sur le court mon attitude n'a pas changé, souligne Serena dans le quotidien sportif. Je casse toujours une ou deux raquettes à l'entraînement, mais ça fait du bien. Cela m'indique juste que j'ai toujours ce même désir de vaincre au fond de moi." Que faut-il attendre de la meilleure joueuse de la dernière décennie ? Si son corps la laisse un peu tranquille, elle peut certainement encore garnir son palmarès de quelques titres prestigieux. Comme d'un cinquième Wimbledon dans trois semaines ? "Je ne me prépare pas pour Wimbledon, annonce-t-elle prudente. Je me prépare pour le reste de ma carrière." Preuve que la retraite, un temps évoquée dans certains médias, attendra.