Serena, jamais deux sans trois ?

  • A
  • A
Serena, jamais deux sans trois ?
Partagez sur :

Au lendemain d'une victoire expéditive contre Anastasia Rodionova (6-0, 6-0), Serena Williams a disposé d'une autre Russe, Maria Kirilenko (6-2, 3-6, 6-2), 25e joueuse mondiale, se qualifiant pour les quarts de finale du tournoi de Stanford. Ses retrouvailles avec une troisième Russe, Maria Sharapova, sont désormais très attendues...

Au lendemain d'une victoire expéditive contre Anastasia Rodionova (6-0, 6-0), Serena Williams a disposé d'une autre Russe Maria Kirilenko (6-2, 3-6, 6-2), 25e joueuse mondiale se qualifiant pour les quarts de finale du tournoi de Stanford. Ses retrouvailles avec une troisième Russe, Maria Sharapova, sont désormais très attendues... Serena 2, Russie 0. Pour l'Américaine, le tournoi de Stanford ressemble de plus en plus à une confrontation de Fed Cup. Et après Rodionova et Kirilenko, c'est désormais Maria Sharapova qui se dresse sur la route de l'ancienne numéro un mondiale... De retour à Wimbledon, la quadruple vainqueur du tournoi londonien avait alors cédé en quarts de finale contre Marion Bartoli. Un mois plus tard, c'est désormais la perspective de frapper un grand coup à l'US Open qui la motive. La pauve Anastasia Radionova a pu s'en rendre compte, balayée au deuxième tour (6-0, 6-0). Dans la nuit de jeudi à vendredi, Serena a davantage souffert face à Maria Kirilenko au classement il est vrai bien plus solide que sa compatriote (25e mondiale contre 105e). Après une première manche solide, conclue sur le score de 6-2, l'Américaine est un peu sortie du match concédant la deuxième manche (6-3) avant de se faire breaker d'entrée dans la troisième. Retrouvant toute sa puissance, Serena a ensuite rassuré le public de Stanford en même temps que s'envolaient les espoirs de Kirilenko en remportant six des sept derniers jeux. Face à Sharapova, contre qui elle a remporté six de leurs huit confrontations dont les cinq dernières, Serena s'appuiera sans doute sur un service retrouvé comme l'illustre ses 14 aces du jour. "Je vais faire du mieux que je peux", se contente de dire l'Américaine sur le site de la WTA. Cela semble déjà être à la hauteur des meilleures mondiales...