Sepang sera brûlant

  • A
  • A
Sepang sera brûlant
Partagez sur :

Si Casey Stoner a empoché le titre mondial MotoGP en s'imposant chez lui à Phillip Island le week-end dernier, les couronnes Moto2 et 125cc restent à attribuer. Dans chacune des catégories, les duels entre Stefan Bradl et Marc Marquez et entre Nicolas Terol et Johann Zarco promettent de rudes batailles. Dès Sepang ce week-end où Marquez et le Français Zarco tenteront de refaire leurs retards.

Si Casey Stoner a empoché le titre mondial MotoGP en s'imposant chez lui à Phillip Island le week-end dernier, les couronnes Moto2 et 125cc restent à attribuer. Dans chacune des catégories, les duels entre Stefan Bradl et Marc Marquez et entre Nicolas Terol et Johann Zarco promettent de rudes batailles. Dès Sepang ce week-end où Marquez et le Français Zarco tenteront de refaire leurs retards. Stoner sacré pour la deuxième fois, la catégorie MotoGP a perdu un peu de son sel à deux Grand Prix du terme de la saison. Certes, la place honorifique de vice-champion reste à attribuer mais Jorge Lorenzo, fort de 38 points d'avance sur Andrea Dovizioso, peut voir venir. Mais ne partez surtout pas ! Car si la catégorie reine est déjà jouée, il n'en va pas de même en Moto2 et 125cc. Offrant de superbes courses depuis le début de saison, elles réservent deux duels épiques. Vainqueurs de sept Grand Prix, le petit prodige espagnol Marc Marquez a vu Stefan Bradl revenir à toute vitesse en Moto 2. L'Allemand ne compte que quatre succès, tous remportés en début de saison, mais se retrouve devant on ne sait trop comment. Le fruit de la régularité alors qu'il n'a pas connu le goût de la victoire depuis sept manches... Marquez, sur le podium lors des neuf dernières manches, conserve un petit ascendant psychologique, fort également de sa fin de saison en 125cc l'an passé qui lui avait permis d'accrocher la couronne. Zarco s'est offert le droit de rêver A 18 ans, l'Espagnol, déjà courtisé par des écuries de MotoGP s'est enlevé pas mal de pression cette semaine en annonçant qu'il resterait une saison de plus dans l'antichambre. Avantage Marquez donc malgré ces trois petits points de retard d'autant que Bradl n'est jamais monté sur le podium à Sepang et Valence là où le pilote Suter avait gagné la manche malaise en 125cc la saison dernière. Une catégorie où tout est encore ouvert. Certes, Terol, dominateur durant la saison, possède encore 25 points d'avance sur Johann Zarco. Mais le Français revient fort dans le sillage de sa première victoire en championnat du monde à Motegi au Japon. 25 points, c'est une victoire conjuguée à un abandon, un coup du sort difficile à envisager mais pas impossible. Surtout que Terol semble craquer un peu sous la pression, ne terminant que sixième en Australie. Le pilote Aprilia du team Bankia Aspar conserve un net avantage tant comptable que psychologique avec huit victoires contre une. Sepang marquera un tournant pour lui s'il veut s'éviter un finish à couteaux tirés chez lui à Valence. Né à Alcoy, dans la province de Valence, Terol, troisième du championnat 2009, deuxième l'an passé, rêve d'un sacre à domicile. A Zarco de tenter de gâcher la fête pour succéder à Arnaud Vincent (titré en 2002) et Mike Di Meglio (sacré en 2008).