Sedan prend les commandes

  • A
  • A
Sedan prend les commandes
Partagez sur :

Le calendrier de Ligue 2 est désormais à jour. Leader avant les trois matches en retard des 18e et 19e journées disputés ce mercredi, Evian-Thonon-Gaillard était menacé. Les Savoyards ne sont plus en tête. Car si Le Mans a été battu à Laval (2-1), Sedan, vainqueur de Châteauroux (2-0), n'a pas manqué l'occasion de prendre les commandes du classement. Par ailleurs, Metz et Istres ne se sont pas départagés (0-0).

Le calendrier de Ligue 2 est désormais à jour. Leader avant les trois matches en retard des 18e et 19e journées disputés ce mercredi, Evian-Thonon-Gaillard était menacé. Les Savoyards ne sont plus en tête. Car si Le Mans a été battu à Laval (2-1), Sedan, vainqueur de Châteauroux (2-0), n'a pas manqué l'occasion de prendre les commandes du classement. Par ailleurs, Metz et Istres ne se sont pas départagés (0-0). Cette fois, c'est pour de bon. Ou au moins pendant une journée entière. Leader provisoire pendant la 13e journée, avant la victoire de Tours en match décalé, Sedan prend cette fois-ci les commandes de la Ligue 2, alors que tous les compteurs sont remis à zéro. Le calendrier se mettait en effet à jour ce mercredi, avec des matches en retard des 18e et 19e journées, et les Sangliers sont les grands bénéficiaires de la soirée. Alors qu'ils restaient sur quatre matches nuls consécutifs, les hommes de Landry Chauvin se sont remis à gagner au bon moment. Cette victoire, qui les fuyait depuis la mi-novembre (hors Coupe de France), les Sedanais l'ont obtenue face à Chateauroux (2-0). Un petit coup de pouce bien involontaire de Reynaud (CSC, 52e), puis un but de Valdivia en fin de match (80e) ont permis aux Sedanais de dépasser Evian Thonon Gaillard au classement, au bénéfice d'une meilleure différence de buts. Posséder la meilleure attaque (35 buts), ça paye. Le Mans, trois de chute Se relancer, et détrôner Evian, c'était aussi l'objectif du Mans. Mais les Sarthois, sèchement battus à Reims (3-0) le week-end passé, ont de nouveau laissé passer une belle occasion de prendre la tête. Laval, relégable au coup d'envoi, pouvait apparaître comme une proie facile. Mais les Mayennais sont intraitables à domicile. A Francis le Basser, les joueurs au maillot tango n'ont jamais perdu. Mieux, ils n'ont encaissé que deux buts en dix matches, en comptant celui du jour, signé Helstad, après moins de vingt secondes de jeu. Une entame idéale, que les Sarthois n'ont su confirmer. Losilla (49e), puis Leboux sur penalty (82e), sont venus infliger une troisième défaite de rang aux Manceaux (2-1). Pour le moment sans conséquence, puisqu'ils restent sur le podium, avec un point d'avance sur Ajaccio. L'ACA sera d'ailleurs la prochaine équipe à se rendre au Mans, le 29 janvier prochain, pour l'inauguration du MMArena. L'attente sera double autour des hommes d'Arnaud Cormier.