Sedan est bien lancé

  • A
  • A
Sedan est bien lancé
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - Vainqueurs du Mans (2-1), les Sedanais prennent la 2e place.

LIGUE 2 - Vainqueurs du Mans (2-1), les Sedanais prennent la 2e place. "Nous devons donner du plaisir" martèle à loisir Landry Chauvin, entraîneur d'une meilleure attaque de Ligue 2 qui a encore frappé vendredi soir face au Mans (2-1), permettant à Sedan, qui compte désormais 15 buts au compteur, de glaner un troisième succès de rang après les cartons réalisés à Angers (3-0) et face à Clermont (4-0). Contre des Sarthois qui étaient invaincus à l'extérieur avant cette rencontre et qui montent progressivement en puissance, les Sangliers ont dû batailler pour triompher à nouveau à Dugauguez. Car c'est bien Helstad qui ouvre le score sur penalty pour les visiteurs (0-1, 19e) avant que Lemoigne, au prix d'un bel exploit en solitaire, n'égalise avant l'heure de jeu (1-1, 55e) et que le Croate Smrekar ne libère finalement l'enceinte sedanaise sur penalty à quelques minutes du terme (2-1, 86e). Une victoire qui permet aux Ardennais de s'emparer de la deuxième place du classement, derrière des Tourangeaux qui ne se sont pas parvenus à faire sauter le verrou havrais (0-0). Mais la mauvaise opération de cette 7e journée est incontestablement à mettre à l'actif d'Evian-Thonon-Gaillard, qui a reçu une véritable fessée sur la pelouse de Dijon (5-1). Réduits à dix et déjà menés 0-2 après 8 minutes de jeu suite à l'expulsion de Laquait et au penalty réussi par Ribas, qui s'offrira finalement un triplé, les ambitieux promus ont sombré corps et âme en Bourgogne, Bautheac et Corgnet corsant encore un peu plus l'addition dans la dernière demi-heure. Des Savoyards qui sont désormais à portée de Boulogne, tenu en échec par Laval (0-0), mais également de Châteauroux, qui a enfoncé Metz grâce à Baby (1-0), et surtout de Troyes, vainqueur à Grenoble sur des buts de Mendy contre son camp et de Beauvue (2-0), et qui est désormais bien positionné au pied du podium. Les joueurs de l'ESTAC ont ainsi renvoyé les Isérois dans une zone de relégation qu'ils venaient pourtant de quitter. L'effet Pouliquen, symbolisé par une victoire 1-0 à Istres pour la première du technicien breton, aurait-il déjà fait long feu ? Réponse à Nantes lors de la prochaine journée.