Scott en patron

  • A
  • A
Scott en patron
Partagez sur :

Adam Scott a tenu bon dimanche pour remporter le WGC Bridgestone Invitational sur le parcours du Firestone Country Club à Akron, son premier titre de l'année et le 8e de sa carrière sur le circuit PGA. L'Australien âgé de 31 ans a rendu la meilleure carte du jour (65) et finit avec quatre coups d'avance sur le duo composé de Rickie Fowler et Luke Donald. Pour son retour à la compétition après trois mois d'absence, Tiger Woods finit à la 37e place avec un total de 281 (+1).

Adam Scott a tenu bon dimanche pour remporter le WGC Bridgestone Invitational sur le parcours du Firestone Country Club à Akron, son premier titre de l'année et le 8e de sa carrière sur le circuit PGA. L'Australien âgé de 31 ans a rendu la meilleure carte du jour (65) et finit avec quatre coups d'avance sur le duo composé de Rickie Fowler et Luke Donald. Pour son retour à la compétition après trois mois d'absence, Tiger Woods finit à la 37e place avec un total de 281 (+1). Il aura fait un parcours - ou plutôt quatre - sans faute. Leader depuis le premier jour, Adam Scott s'est adjugé, dimanche, le prestigieux WGC Bridgestone Invitational. A 31 ans, le 17e joueur mondial a excellé sur les greens d'Akron, dans l'Ohio, où il a terminé sur un score de -17, une sacrée performance quand on connaît la difficulté des 18 trous du Firestone Country Club. Doté de l'un des swings les plus efficaces du circuit, cet Australien bourré de talent a peut-être bien trouvé ce qui lui manquait pour franchir un dernier palier : un caddy de renom. Associé depuis cette année à Steve Williams, ancien mentor de Greg Norman et de Tiger Woods - qu'il a accompagné de 1999 à 2011 -, Scott a sans doute tiré profit des conseils avisés de l'Américain sur un parcours qu'il connaît parfaitement. Vainqueur à sept reprises de l'épreuve américaine avec Woods, Williams a donc connu un huitième sacre au WGC Bridgestone Invitational, grâce cette fois-ci à Scott. "C'est la victoire qui m'a apporté la plus grande satisfaction", a été jusqu'à déclarer à l'issue de l'épreuve Williams qui en a pourtant vu d'autres. Il faut dire que l'Australien n'a pas le même pedigree que le Tigre, ni même que le Grand requin blanc (Norman, ndlr) à son époque." Voilà qui est de bon augure avant l'USPGA, dernière levée du Grand Chelem de la saison qui débutera dès jeudi. Un Majeur que Woods a déjà gagné à quatre reprises (1999, 2000, 2006, 2007) mais dont il ne partira pas favori. L'Américain, absent de l'US Open et du British Open en raison de blessures à la jambe, a terminé 37e de cette ultime grande répétition en rendant une carte de +1. Un résultat qui n'a rien de catastrophique après trois mois d'absence mais qui ne présage pas forcément d'un retour au premier plan de l'ancien n°1 mondial enfin de semaine sur les greens de l'Athletic Club d'Atlanta. Classement final du WGC Bridgestone Invitational 1- Adam Scott (AUS): -17 (62, 70, 66, 65 - 263) 2- Rickie Fowler (USA): -13 (68, 64, 69, 66 - 267) Luke Donald (ANG): -13 (68, 69, 64, 66 - 267) 4- Jason Day (AUS): -12 (63, 70, 66, 69 - 268) Ryo Ishikawa (JAP): -12 (67, 68, 64, 69 - 268) 6- Kyung-tae Kim (COR): -10 (66, 72, 66, 66 - 270) Zach Johnson (USA): -10 (70, 68, 64, 68 - 270) Rory McIlroy (IRN): -10 (68, 68, 67, 67 - 270) 9- Lee Weswood (ANG): -9 (67, 71, 68, 65 - 271) David Toms (USA): -9 (68, 68, 68, 67 - 271)