Schumacher y croit

  • A
  • A
Schumacher y croit
Partagez sur :

2011, année de Schumi ? Rassuré par les derniers essais de la Mercedes à Barcelone, Michael Schumacher se veut optimiste quant au potentiel de W02. Après un retour difficile l'an dernier, le septuple champion du monde entend désormais se battre pour la victoire... même si Melbourne arrivera sans doute un peu tôt pour battre les favoris Red Bull et Ferrari.

2011, année de Schumi ? Rassuré par les derniers essais de la Mercedes à Barcelone, Michael Schumacher se veut optimiste quant au potentiel de W02. Après un retour difficile l'an dernier, le septuple champion du monde entend désormais se battre pour la victoire... même si Melbourne arrivera sans doute un peu tôt pour battre les favoris Red Bull et Ferrari La feuille de chrono de l'avant-dernier jour d'essais à Barcelone n'était pas loin de sentir la naphtaline. En tête après une saison difficile, Michael Schumacher a surpris en réalisant le meilleur temps. Comme avant... Suffisant en tout cas pour retrouver le sourire carnassier qui le caractérisait durant ses années Ferrari. Car cet ultime galop, avant une demi-journée pluvieuse le lendemain, était l'occasion de tester les dernières évolutions de la W02 apportées en urgence par les ingénieurs des Flèches d'Argent alors qu'elles étaient censées apparaître à Melbourne. "Schumi" ne s'est pas fait prier, réalisant trois runs de qualifications pour boucler le meilleur temps du jour. Avant de passer le volant à Rosberg qui confirmait l'impression en signant le troisième chrono, Alonso se plaçant entre les deux Mercedes. "Je suis convaincu que nous pouvons nous battre pour les places sur le podium" "Mes sensations sont bonnes", avoue d'ailleurs Schumacher dans une interview parue sur le site officiel de Mercedes GP. "L'équipe a travaillé très dur cet hiver pour façonner notre voiture dans tous les domaines que nous avions identifiés comme devant être améliorés". Il faut dire que la W01 l'avait laissé sur sa faim, l'Allemand peinant à s'adapter à son style autant qu'aux pneus Bridgestone largement modifiés durant sa retraite. D'où une énorme implication à l'usine de Brackley : "Les données que j'ai vues pendant l'hiver avaient été très encourageantes, mais nous savons tous que les réalités de données et celles sur la piste peuvent être très différentes. En tant que pilote, vous avez évidemment l'espoir d'un bon pas en avant et je pense que c'est ce que nous avons réalisé". L'Allemand se veut donc optimiste et promet que rien ne sera comme en 2010 entre déboires, galères, comparaison peu flatteuse avec Rosberg et comportement critiqué, comme à Budapest lors de sa manoeuvre envers Barrichello. "Maintenant, un an plus tard, je connais beaucoup mieux les zones à travailler, je suis beaucoup plus familier avec l'équipe et nous avons un excellent groupe de gens très compétents et dévoués. J'aime ce que je fais, j'aime travailler avec Mercedes, et je n'ai jamais regretté ma décision de revenir", assure l'Allemand. A condition toutefois de retrouver le goût de la bataille pour la gagne, un fait loin d'être infirmé par l'ancien Baron Rouge : "Je suis convaincu que nous pouvons nous battre pour les places sur le podium, et je suis plein d'espoir dans le fait que nous pouvons nous battre pour les victoires sur quelques courses". Si Red Bull et Ferrari semblent avoir une longueur d'avance sur la concurrence, Schumi espère donc rivaliser. Sa première réponse à Melbourne sera donc particulièrement attendue...