Scholes tourne la page

  • A
  • A
Scholes tourne la page
Partagez sur :

A 36 ans, et trois jours après une dernière finale de Ligue des champions perdue contre le FC Barcelone, Paul Scholes a annoncé mardi sa retraite sportive. L'ancien international anglais, vainqueur de la Ligue des champions en 1999 et 2008 et titré à 10 reprises avec Manchester United, restera le joueur d'un seul club dont il a porté 676 fois le maillot. Un lien qui perdurera, Scholes intégrant le staff mancunien.

A 36 ans, et trois jours après une dernière finale de Ligue des champions perdue contre le FC Barcelone, Paul Scholes a annoncé mardi sa retraite sportive. L'ancien international anglais, vainqueur de la Ligue des champions en 1999 et 2008 et titré à 10 reprises avec Manchester United, restera le joueur d'un seul dont il a porté 676 fois le maillot. Un lien qui perdura, Scholes intégrant le staff mancunien. Une page se tourne à Manchester United. Après Edwin van der Sar, le dernier rempart des Red Devils depuis six ans auquel Sir Alex Ferguson a rendu un vibrant hommage - "Il est remarquable en tout point. Dans les vestiaires, à la mi-temps et avant les matches, il a toujours été absolument fantastique", a dit du quadragénaire néerlandais le manager écossais - un autre gardien du temple mancunien a joué son dernier match professionnel samedi en finale de la Ligue des champions. Contrairement à Ryan Giggs qui en février a décidé de prolonger le plaisir jusqu'en 2012, Paul Scholes dit aujourd'hui stop. A 36 ans, et après une carrière entièrement vouée à Manchester United, le milieu de terrain anglais tire sa révérence. "Je ne suis pas un homme de beaucoup de mots mais je peux honnêtement dire que jouer au football est tout ce que j'ai toujours voulu faire et d'avoir eu une carrière longue et fructueuse à Manchester United a été un véritable honneur. Ce n'était pas une décision que j'ai prise à la légère, mais je crois qu'il est temps maintenant pour moi d'arrêter de jouer", a sobrement expliqué l'international anglais (66 sélections, 14 buts) sur le site du club mancunien. "Avoir fait partie de l'équipe qui a permis au club d'obtenir son 19e titre est un grand privilège", a ajouté ce joueur d'un seul club dont il a porté 676 fois le maillot de 1994 à 2011. Une place dans le staff Surnommé peut-être un peu pompeusement le "Zidane roux" pour son crâne dégarni et son toucher de balle, Scholes est né au football en même temps que Giggs, Beckham ou les frères Neville au sein d'une génération dorée au début des années 1990, jeunes pousses couvées à l'époque par Eric Cantona. Une génération qui se délestera de l'ombre tutélaire du « King » pour remporter en 1999 la Ligue des champions, conclusion d'une première décennie couronnée de succès (champion d'Angleterre en 1996, 1997 et 1999, vainqueur de la Cup en 1996 et 1999, de la Coupe intercontinentale en 1999). La suivante sera tout aussi fructueuse, avec cinq nouveaux titres de champion (2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009), une autre Cup (2004), une Coupe de la Ligue (2009) mais aussi et surtout une deuxième Ligue des champions (2008). Comme en 2009, Scholes aura été privé au bout de sa carrière du triplé dans la compétition par Barcelone mais pourra se vanter de faire ses adieux sur un dixième et dernier titre de champion. Un palmarès long comme le bras pour celui qui n'aura malheureusement pas connu la même réussite en sélection. Ce qui n'enlève rien à l'estime que lui porte Sir Alex Ferguson. "Que puis-je dire à propos de Paul Scholes que je n'ai pas déjà dit ?", a réagi le manager sur le site du club. "Ce joueur absolument incroyable va nous manquer." Le joueur, pas l'homme puisqu'après un dernier match d'adieux à Old Trafford en août, Scholes intègrera le staff de Manchester United. "Paul a toujours été pleinement engagé dans ce club et je suis ravi qu'il rejoigne le staff la saison prochaine, se félicite Ferguson. Paul a toujours été source d'inspiration pour les joueurs de tout âge et nous savons que cela continuera dans son nouveau rôle." Ou comment faire perdurer l'esprit Red Devils...