Schmitt et Dragin confirment

  • A
  • A
Schmitt et Dragin confirment
Partagez sur :

La tournée asiatique aura été pleine d'enseignements pour certains judokas tricolores. En cette saison olympique toutes les performances sont analysées. C'est d'autant plus le cas qu'il n'y a qu'une seule place par catégorie. En y regardant de plus près, derrière les tauliers et autres médaillés mondiaux à Paris, quelques noms sortent du lot. C'est le cas d'Alain Schmitt (-81kg) et de Dimitri Dragin (-66kg).

La tournée asiatique aura été pleine d'enseignements pour certains judokas tricolores. En cette saison olympique toutes les performances sont analysées. C'est d'autant plus le cas qu'il n'y a qu'une seule place par catégorie. En y regardant de plus près, derrière les tauliers et autres médaillés mondiaux à Paris, quelques noms sortent du lot. C'est le cas d'Alain Schmitt (-81kg) et de Dimitri Dragin (-66kg). Ce devait être l'une des catégories les plus équilibrées et forcément l'une des places les plus chères mais Alain Schmitt n'a pas tardé à s'imposer comme le grand favori pour le sésame olympique en -81kg. Déjà victorieux à Amsterdam, celui qui avait déjà été le premier sélectionné officiel pour les Mondiaux à Paris dans cette catégorie, ce qui n'est pas neutre, a profité de la tournée en Asie pour asseoir un peu plus sa position en s'imposant au Grand Prix de Qingdao. Tendu en début de compétition face à l'Iranien Ghasemi Nejad, le Turc Sari ou l'Italien Ciano, le pensionnaire de Levallois a sorti un très gros combat pour venir à bout du Russe Sirazhudin Magomedov qui représentait pourtant le très gros morceau de la partie basse du tableau. Un succès qui compte malgré la défaite en finale (sur 3 pénalités) face au Japonais Nagashima. Loïc Pietri 5e à Paris est resté en retrait et n'a pas franchi le 2e tour (défaite face à Stevens ce qui n'était pas un cadeau) tandis qu'Axel Clerget n'a disputé que le premier tournoi de cette tournée et paraît désormais distancé par Schmitt. Si Issam Nour continue de jouer des coudes en -60kg avec une belle 3e place, que Lucie Louette a également pris une médaille de bronze (elle est dans la catégorie de la championne du monde, Audrey Tcheuméo), l'autre bonne pioche de la tournée vient de Dimitri Dragin. Motivé comme jamais après avoir été écarté en individuel à Paris (il est dans l'équipe championne du monde et réalise un parcours incroyable), il enchaîne depuis les performances avec une régularité confondante. Cette fois encore, celui qui vient de rejoindre Levallois a sorti un gros tournoi en se hissant en demi-finale, avec notamment une victoire devant le Mongol Sanjaasuren (numéro 9). Dragin poursuit ainsi sa remontée au classement mondial et s'impose désormais comme le référent en -66kg.