"Schleck manque encore d'expérience"

  • A
  • A
"Schleck manque encore d'expérience"
@ Reuters
Partagez sur :

Chaque matin à 7h15 sur Europe 1, Laurent Fignon donne son avis sur l'étape du Tour de la veille.

Chaque matin à 7h15 sur Europe 1, Laurent Fignon donne son avis sur l'étape du Tour de la veille. Schleck porteur d'eau "Il y a une image insolite qui m'a marquée hier dans cette étape un peu longue. Le fait que l'on voit le maillot jaune aller chercher lui-même les bidons pour ses coéquipiers. En soi, ça n'est pas si grave que ça : le peloton ne roulait pas, l'allure était vraiment faible, on roulait à peine à 35 km/h. mais ce n'est pas habituel. Je me pose des questions. Les rôles sont normalement bien définis, certains coureurs sont faits pour être équipiers, d'autres pour gagner des courses. Andy Schleck a tout ce qu'il faut pour gagner le Tour de France. Ce n'est pas la peine de rajouter des dangers. Descendre et remonter le peloton, aller dans les voitures, ça représente toujours un danger de chute. Et puis bien sûr, il ne doit pas user ses forces, rester présent à l'avant. C'est un rôle d'équipier d'aller chercher les bidons. Personne ne lui en voudra de laisser ses équipiers aller chercher les bidons, bien au contraire. Ça fait partie du rôle d'équipier, lui il doit gagner le tour et ne pas faire le porteur d'eau. Alors, c'est un peu insolite dans la mesure où son directeur sportif ne lui a rien dit. On peut se demander si Bjarne Riis a encore beaucoup d'influence sur Andy Schleck". Laurent Fignon, consultant pour Europe 1, au micro de Bérengère Bonte : Un plan de communication ? "Je me suis demandé si par hasard, il n'avait pas envie de montrer qu'il était un leader différent. Mais on peut être un leader différent, en donnant un autre visage de soi-même, en étant attaquant, en sortant de ce moule stéréotypé des leaders actuels qui attendent, mais ça non. Ça ne peut pas le rendre plus sympathique. Il peut même y avoir des équipiers qui se disent «mais il n'a pas confiance en nous». Donc, non, je ne suis pas d'accord. Je pense qu'un maillot jaune doit assumer ses responsabilités. Il en a beaucoup mais pas d'aller chercher des bidons". Contador l'aurait-il fait ? "Contador a le sens des responsabilités d'un leader. Peut-être que Schleck manque encore d'expérience là-dessus. Contador ne ferait pas ça et il a bien raison. Le vainqueur sera celui qui aura pensé à tout, qui ce sera économisé, qui aura eu la meilleure tactique et fait la meilleure préparation physique avant le Tour pour être présent. Tous ces petits détails s'enchaînent et il ne faut rien négliger dans le Tour de France. Absolument rien. Etre pro jusqu'au bout des ongles, et là, je pense qu'Andy Schleck nous montre toutes les lacunes qu'il a depuis quelques jours. Tant mieux, il peut encore progresser..."