Schleck en costaud

  • A
  • A
Schleck en costaud
Partagez sur :

Deuxième de la Flèche-Wallonne mercredi, Andy Schleck a remporté dimanche Liège-Bastogne-Liège. Parti seul à vingt kilomètres de l'arrivée, le Luxembourgeois s'est imposé en solitaire devant l'Espagnol Joaquim Rodriguez et l'Italien Davide Rebellin, qui a réglé le sprint du peloton.

Deuxième de la Flèche-Wallonne mercredi, Andy Schleck a remporté dimanche Liège-Bastogne-Liège. Parti seul à vingt kilomètres de l'arrivée, le Luxembourgeois s'est imposé en solitaire devant l'Espagnol Joaquim Rodriguez et l'Italien Davide Rebellin, qui a réglé le sprint du peloton. Une étreinte qui en dit long... Victime d'une commotion cérébrale huit jours plus tôt tandis qu'il chutait sur les routes de l'Amstel Gold Race, Frank Schleck pouvait oublier la douleur quelques secondes dans les bras de son frère en ce dimanche ardennais. Après 261 km de périple, l'aîné de cette exceptionnelle fratrie luxembourgeoise rejoignait son triomphant cadet au bas de l'estrade protocolaire. Un succès partagé en famille qui n'était pas sans rappeler la précédente mouture de Liège-Bastogne-Liège.En 2008 en effet, la doyenne des classiques avait déjà mis à l'honneur les deux frangins, troisième et quatrième au final mais alors pas cher payés. Repris l'an passé dans l'ascension de la Roche aux Faucons, alors qu'il dominait les débats à quelques 20 km du dénouement, Andy Schleck avait manifestement retenu la leçon ce week-end.Sa première victoire dans une grande classiqueParti aux trousses des derniers échappés au sommet de cette même ascension, le coureur de la Saxo Bank, bien épaulé jusqu'alors par son frère et Karsten Kroon, s'est fendu d'une accélération telle que le peloton n'a pu réagir et que les 15 secondes de marge alors allouées à Philippe Gilbert, l'homme de tête, ont volé en éclat en l'espace d'un kilomètre.Le protégé de Bjarne Riis pouvait décrocher sa première grande victoire en classique, quelques jours après avoir joué les dauphins de Davide Rebellin sur la Flèche Wallonne et trois ans après le triomphe de Frank Schleck sur l'Amstel Gold Race, la fierté de la famille jusqu'alors.