Schild ne laisse aucune miette

  • A
  • A
Schild ne laisse aucune miette
Partagez sur :

Déjà sacrée championne du monde à Garmisch-Partenkirchen il y a trois semaines, Marlies Schild a conquis ce samedi le petit globe de cristal de slalom en remportant sa sixième épreuve de Coupe de monde de l'hiver. L'incontestable suprématie de l'Autrichienne est récompensée, tandis qu'au général Lindsey Vonn grignote encore une partie de son retard sur Maria Riesch.

Déjà sacrée championne du monde à Garmisch-Partenkirchen il y a trois semaines, Marlies Schild a conquis ce samedi le petit globe de cristal de slalom en remportant sa sixième épreuve de Coupe de monde de l'hiver. L'incontestable suprématie de l'Autrichienne est récompensée, tandis qu'au général Lindsey Vonn grignote encore une partie de son retard sur Maria Riesch. Pouvait-il en être autrement ? Sacrée championne du monde de slalom pour la première fois de sa carrière en février à Garmisch-Partenkirchen, Marlies Schild ne pouvait pas passer à côté du globe de cristal de la spécialité, qu'elle s'adjuge pour la troisième fois après 2007 et 2008. C'est bien simple, cet hiver, pas une seule skieuse n'est parvenue à aller plus vite que l'Autrichienne entre les piquets. Le bilan de Schild est proprement hallucinant: six victoires pour deux abandons, auxquelles il faut ajouter une médaille d'or mondiale. Qui dit mieux ? A Spindleruv Mlyn, en République Tchèque, Schild n'a comme à son habitude pas fait de détails. Meilleur chrono des deux manches, elle a devancé sa compatriote et vice-championne du monde Kathrin Zettel de 93 centièmes, et la Slovène Tina Maze d'1"16. "C'est une autre victoire qui n'a pas été facile. Je ne savais même pas que j'avais gagné la Coupe du monde. Quelqu'un me l'a dit à la fin. J'en suis très fière. J'ai fait une saison extraordinaire", a réagi l'Autrichienne, qui aura l'occasion d'égaler la semaine prochaine lors des finales de Lenzerheide son total de 2006-2007: sept victoires. Vonn recolle encore Evidemment, les Françaises en sont loin. En l'absence de Nastasia Noëns, forfait jusqu'à la fin de la saison, c'est Tessa Worley qui s'en est le mieux tirée. La géantiste du Grand-Bornand a pris la 18e place, à 3"04 de Schild, tandis qu'Anne-Sophie Barthet termine 26e. Pour Sandrine Aubert, la disette se poursuit. Timorée, la 4e slalomeuse de la saison passée a été éliminée dès la première manche, terminant au-delà de la 30e place à 2"98 de Schild. Aubert est actuellement 21e du classement de la discipline, à une épreuve de la fin de la saison... Au classement général, la lutte se poursuit entre Lindsey Vonn et Maria Riesch. Et le vent souffle toujours en faveur de l'Américaine qui, si elle n'est pas parvenue à aligner un septième podium de rang (il ne fallait pas pousser...), a repris 15 points à sa rivale à la faveur de sa 16e place. Riesch, elle, a commis une faute dans la seconde manche, synonyme d'élimination, et voit Vonn revenir à 23 longueurs. Une broutille, à cinq courses du verdict final. "C'est intéressant parce que pour la première fois la pression n'est pas sur moi", a déclaré Lindsey Vonn qui est déjà assurée de remporter trois globes de cristal cette saison, descente, Super-G et combiné. "Tout peut arriver dans les dernières courses", a-t-elle ajouté malicieusement. Rendez-vous en Suisse!