Schalke veut son happy end

  • A
  • A
Schalke veut son happy end
Partagez sur :

Si la Bundesliga a rendu son verdict, un trophée reste encore à prendre outre-Rhin: la Coupe d'Allemagne. La finale de la compétition mettra samedi Schalke 04 aux prises avec le MSV Duisbourg, formation de deuxième division. Les partenaires de Raul tenteront de faire respecter la logique pour terminer une saison paradoxale sur une bonne note.

Si la Bundesliga a rendu son verdict, un trophée reste encore à prendre outre-Rhin: la Coupe d'Allemagne. La finale de la compétition mettra samedi Schalke 04 aux prises avec le MSV Duisbourg, formation de deuxième division. Les partenaires de Raul tenteront de faire respecter la logique pour terminer une saison paradoxale sur une bonne note. En cet exercice 2010-11, Schalke 04 a été capable du pire comme du meilleur. En atteste une saison morose en Bundesliga, conclue à une modeste 14e place, un rang indigne pour le vice-champion d'Allemagne en titre, et débutée comme elle a été terminée: par une série de quatre défaites de rang. Pis, les joueurs de Ralf Rangnick n'ont plus gagné le moindre match depuis le 13 avril et restent même sur six revers de rang toutes compétitions confondues en prenant en compte les demi-finales de la Ligue des champions qui les a vu se faire surclasser par Manchester United, à l'aller (2-0) comme au retour (4-1). Là est le paradoxe d'une formation qui n'aura jamais pu intégrer la première partie de tableau du championnat d'Allemagne tout en étant capable de figurer parmi les quatre meilleures équipes du Vieux Continent, se payant même le luxe d'évincer avec la manière le champion d'Europe en titre, l'Inter Milan, en quarts de finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Si les coéquipiers de l'ancien Lillois Nicolas Plestan ne soulèveront pas la coupe aux grandes oreilles, ces derniers pourront tout de même enrichir leur salle des trophées d'une Coupe d'Allemagne ce samedi alors que le MSV Duisbourg, 8e de deuxième division cette saison, les attend en finale. Un nouvel exploit pour les "Zebras" ? Une occasion en or pour Raul et consorts de finir la saison en beauté alors que le club de la Ruhr semble avoir fait le plus dur en éliminant le tenant du titre, le Bayern Munich, au stade des demi-finales grâce à une unique réalisation de son légendaire buteur espagnol. "Je suis convaincu que nous gagnerons la finale, a ainsi confié le défenseur Benedikt Höwedes dans un entretien accordé au site officiel de la Bundesliga. C'est mon sentiment, motivé par le fait que nous avons produit nos meilleures performances en Ligue des champions et en Coupe cette saison. Nous avons quand même atteint les demi-finales de la Ligue des champions. C'est extrêmement positif et nous avons été au-delà de toutes les attentes. Nous pouvons toujours faire de cette saison une saison positive et bien finir, même si les faits sont là concernant la Bundesliga où nous avons déçu." Lauréat de la DFB-Pokal - le nom officiel de la Coupe d'Allemagne - à quatre reprises (1937, 1972, 2001, 2002), le club basé à Gelsenkirchen aura la faveur des pronostics au moment de fouler la pelouse de l'Olympiastadion berlinois. Car en plus d'évoluer en Bundesliga 2, Duisbourg, finaliste de la compétition en 1966, 1975 et 1998, sera privé de ses meilleurs atouts offensifs, Stefan Maierhofer et Srdan Baljak, en plus du défenseur international espoirs allemand Julian Koch, tous blessés, pour ce rendez-vous. Les joueurs entraînés par le Croate Milan Sasic tenteront néanmoins de s'offrir un nouveau scalp d'un pensionnaire de l'élite après ceux de Cologne (2-1) en 8e de finale et de Kaiserslautern en quart (2-0). Alors, jamais deux sans trois pour les "Zebras" ?