Schalke tête basse

  • A
  • A
Schalke tête basse
Partagez sur :

Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en mai dernier, Schalke 04 a été sorti dès les huitièmes de finale mercredi sur la pelouse de Mönchengladbach (1-3). De son côté, Stuttgart a remporté le choc face à Hambourg (2-1), alors que Kiel, club de quatrième division, a créé la surprise face à Mayence (2-0). Mardi soir, le Bayern et le Borussia ont dû s'employer pour venir à bout de clubs de deuxième division, Bochum et le Fortuna Düsseldorf.

Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en mai dernier, Schalke 04 a été sorti dès les huitièmes de finale mercredi sur la pelouse de Mönchengladbach (1-3). De son côté, Stuttgart a remporté le choc face à Hambourg (2-1), alors que Kiel, club de quatrième division, a créé la surprise face à Mayence (2-0). Mardi soir, le Bayern et le Borussia ont dû s'employer pour venir à bout de clubs de deuxième division, Bochum et le Fortuna Düsseldorf. Troisième de Bundesliga à trois points du leader, le Bayern Munich, à l'issue des matches aller, Schalke 04, également qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa, s'apprêtait à passer sereinement les fêtes de fin d'année. Mais un dernier match avant la trêve est venu assombrir le bilan du club de Gelsenkirchen. Raul et ses coéquipiers se sont en effet inclinés face au Borussia Mönchengladbach (3-1), mercredi soir en huitièmes de finale de la Coupe d'Allemagne. Si cette défaite n'a rien d'infâmant face à l'actuel quatrième de Bundesliga, elle fait tâche pour les hommes de Huub Stevens, qui étaient les tenants du titre, après leur brillante victoire obtenue en finale face à Duisbourg en mai dernier (5-0). Ces huitièmes de finale ont été riches en surprise puisque Kiel, Petit Poucet de la compétition qui évolue en 4ème division, s'est offert le scalp d'un club de l'élite, Mayence (2-0). De son côté Hambourg, qui restait sur une série de dix matches sans la moindre défaite depuis l'arrivée de son nouvel entraîneur Thorstein Fink, s'est incliné sur la pelouse de Stuttgart (2-1). Auteur d'un doublé, Cacau a été le grand artisan du succès du VfB. Champion d'automne, le Bayern Munich a lui aussi souffert mardi soir mais a réussi à se qualifier pour terminer l'année en beauté. Menés à la pause par Bochum qui a ouvert le score par Federico (26e), les Bavarois ont renversé la situation en seconde période grâce à Kroos, auteur de l'égalisation (52e), et Robben, qui a inscrit le but de la qualification dans les dernières secondes du match sur un service de Franck Ribéry (90e). C'était encore pire pour Dortmund. Le champion d'Allemagne a eu recours aux tirs au but pour éliminer le Fortuna Düsseldorf, également pensionnaire de D2 (0-0, 5 t.à.b à 4). A noter également la qualification de l'équipe de Greuther Fuerth, pensionnaire de deuxième division allemande, qui a réussi la performance de s'imposer à Nuremberg (0-1) malgré une dernière petite demi-heure jouée en infériorité numérique.