Scénario cruel pour les Bleuets

  • A
  • A
Scénario cruel pour les Bleuets
Partagez sur :

Victorieuse de la Slovénie (3-1) pour ses débuts dans les éliminatoires de l'Euro 2011, l'équipe de France espoirs n'a pas réussi à confirmer face à l'Ukraine mardi à Gueugnon. Alors qu'ils menaient de deux buts, suite aux réalisations d'Anthony Modeste et de Mamadou Sakho, les hommes d'Erick Mombaerts ont été rejoints en fin de match (2-2).

Victorieuse de la Slovénie (3-1) pour ses débuts dans les éliminatoires de l'Euro 2011, l'équipe de France espoirs n'a pas réussi à confirmer face à l'Ukraine mardi à Gueugnon. Alors qu'ils menaient de deux buts, suite aux réalisations d'Anthony Modeste et de Mamadou Sakho, les hommes d'Erick Mombaerts ont été rejoints en fin de match (2-2)."On a commis des petites erreurs, on les paie cash". Erick Mombaerts ne voulait pas accabler ses troupes mardi soir, sitôt sifflée la fin du match des Espoirs tricolores face à l'Ukraine, le coach des jeunes Tricolores préférant retenir leur "première mi-temps exceptionnelle" qui les aura vus mener 2-0 au bout de 25 minutes de jeu. D'abord grâce à l'Angevin Modeste, servi par Baysse, ensuite par le Parisien Sakho, plus haut que tout le monde sur un corner. La récompense d'une belle entame de match de la part d'une formation française pleine d'envie et qui frôlera le 3-0 peu avant la pause par Bakar.Dans la foulée, c'est au contraire l'Ukraine qui revenait dans la partie grâce à Chesnakov, reprenant à bout portant un ballon relâché par Placide sur un lointain coup franc. 2-1 à la pause, les joueurs de l'Est s'en tiraient pas mal, les Bleuets s'attachant de leur côté à attaquer le second acte tambour battant pour tenter d'inscrire le but du break. Mais il ne viendra pas, le scénario se retournant même contre les Français, rejoints au score sur un but absolument identique au premier: une lourde frappe de loin mal contrôlée par Placide, Chesnakov est à l'affût pour reprendre, sans opposition, dans le but vide (2-2, 64e). Coup dur pour le portier havrais, pas vraiment heureux sur les deux buts adverses et pour les hommes d'Erick Mombaerts qui auront cependant le mérite de repartir de l'avant. Mais ni Kembo Ekoko ni Corchia ne parviennent à cadrer leurs tentatives et c'est sur ce score de parité que se conclut la partie. Pas de quoi ternir un bilan d'ensemble jugé satisfaisant par le sélectionneur: "Les joueurs ont fait un match énorme contre une très bonne équipe ukrainienne, commentera-t-il au micro de Direct 8. Félicitation à mes joueurs qui ont produit du jeu, peut-être leur a-t-il manqué un peu de puissance. Ça va être un Championnat ouvert." Un Championnat qui passera dans un mois par deux déplacements, len premier a priori sans problème à Malte, le second face à l'actuel leader du groupe, la Belgique.