Sarkozy reçoit la France qui gagne

  • A
  • A
Sarkozy reçoit la France qui gagne
@ Reuters
Partagez sur :

TOUR - Le Président a reçu les Français qui ont brillé sur le Tour de France.

TOUR - Le Président a reçu les Français qui ont brillé sur le Tour de France. Presque un mois jour pour jour après la débâcle des Bleus du foot en Afrique du Sud, le président de la République a tenu à saluer la performance des coureurs français qui ont brillé sur la Grande Boucle en recevant leurs plus éminents représentants, dimanche soir, à l'Élysée. Le parallèle est facile mais les Bleus du cyclisme, qui n'avaient jamais autant brillé sur "leur" Tour depuis 1997 - six victoires d'étape et le Grand Prix de la montagne -, semblent avoir réconcilié un peu la France avec ses sportifs. Sylvain Chavanel (Quick Step), qui a remporté deux étapes, Sandy Casar (FDJ), Christophe Riblon (AG2RLa Mondiale), Thomas Voeckler, Pierrick Fédrigo (Bbox Bouygues Telecom), qui en ont gagné chacun une, Anthony Charteau (Bbox), vainqueur du Grand Prix de la montagne, et John Gadret (AG2R), premier Français au classement (19e) étaient les sept coureurs invités. "Il connaissait la course sur le bout des doigts""Visiblement, il avait vu toutes les étapes et connaissait la course sur le bout des doigts, a confié Marc Madiot, qui, comme les autres managers d'équipes françaises, a assisté à cette rencontre. Il connnaît le vélo mais ça, ce n'est pas une surprise, on le savait. On a parlé technique, économie du sport, avenir de nos équipes, de nos coureurs. Ça a été un moment très sympathique." La réception, qui s'est faite sur la terrasse de l'Elysée, côté jardin, en présence également de la secrétaire d'Etat aux Sports Rama Yade, du président de la fédération, David Lappartient, et de Christian Prudhomme, le directeur du Tour, a duré une bonne heure. "Il sort des anecdotes que peu de personnes connaissent. Même nous on est moins calés que lui sur la culture cycliste", a lâché Riblon. Le Président a ensuite raccompagné les coureurs sur le perron de l'Elysée aux côtés de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, qui a assisté à cinq minutes de la rencontre, selon les cyclistes. Présent sur le final de la 17e étape, entre Pau et le Tourmalet, jeudi, Nicolas Sarkozy s'était déjà entretenu de manière tout à fait informelle devant les caméras de télévision avec Lance Armstrong, Andy Schleck et Alberto Contador. Jérémy Roy, de la FDJ, meilleur Français lors du chrono de samedi (12e), avait alors laissé ce message sur Twitter : "déçu que Sarko aille voir Armstrong et pas les frenchies. C'est bien notre président, nan ?" Finalement, "Sarko" a reçu les "frenchies". Un hommage amené à se répéter ? "Je crois que s'il y a de nouvelles victoires françaises la saison prochaine, il y aura forcément un nouveau rendez-vous de prévu, en tout cas, il l'a laissé entendre", a précisé Madiot. La réception à l'Élysée, bientôt un nouvel objectif pour les coureurs français sur le Tour ?