Sarkozy lève son verre à la Coupe

  • A
  • A
Sarkozy lève son verre à la Coupe
@ Reuters
Partagez sur :

Lors du sommet France-Afrique, le président a souhaité bonne chance à l'Afrique du Sud.

Lors du sommet France-Afrique, le président a souhaité bonne chance à l'Afrique du Sud.Sur sa lancée de l'obtention de l'Euro 2016, vendredi à Genève, où son intervention avait conclu la présentation victorieuse de la France, Nicolas Sarkozy a, une nouvelle fois, parler football à l'occasion de l'ouverture du 25e sommet France-Afrique, lundi, à Nice. Le président de la République a profité du dîner inaugural pour inviter les chefs d'Etat africains présents à lever les "verres au succès de la Coupe du monde en Afrique du Sud, au succès de notre sommet, à l'avenir de notre partenariat et à la confiance dans le succès de l'Afrique, qu'elle soit du nord, du sud, de l'est ou de l'ouest". Pour Nicolas Sarkozy, cette première Coupe du monde en Afrique doit être l'occasion de valoriser tout un continent. "Ce n'est pas simplement l'Afrique du Sud qui accueillera les spectateurs du monde entier, c'est toute l'Afrique qui montrera sa capacité à organiser un événement de dimension non pas mondiale, mais universelle."Zuma : "France-Afrique du Sud ? Match nul"Parmi les 51 dirigeants africains présents à Nice, Jacob Zuma, le président sud-africain, a évidemment droit au clin d'oeil présidentiel. "Cher Jacob Zuma, j'espère que les Bafanas (le surnom de l'équipe sud-africaine) se montreront le 22 juin prochain plus accommodants avec l'équipe de France que ne l'avaient été les Lions de la Teranga (le surnom de l'équipe du Sénégal) en 2002 (défaite 1-0 de la France en ouverture ndlr). "Si tel n'était pas le cas, Jacob, nous n'en voudrions pas plus à nos amis sud-africains qu'à nos frères sénégalais en 2002", a ajouté le président dans un sourire. Interrogé plus tôt dans la journée sur cette rencontre de clôture du premier tour du 22 juin entre la France et l'Afrique du Sud, Jacob Zuma n'avait voulu froisser personne, pronostiquant "un match nul". Pas sûr qu'au moment du décompte final un tel résultat arrange les deux équipes...