Sarkozy au chevet du foot français

  • A
  • A
Sarkozy au chevet du foot français
@ Reuters
Partagez sur :

Le président de la République veut organiser en octobre des états généraux du football français.

Le président de la République veut organiser en octobre des états généraux du football français.Au lendemain de la piteuse élimination des Bleus, dès le premier tour de la Coupe du monde, Nicolas Sarkozy a demandé mercredi la tenue en octobre prochain d'états généraux du football français. Cette décision a été prise à l'issue d'une réunion à huis-clos organisée au palais de l'Elysée, en présence du Premier ministre François Fillon, de la ministre des Sports Roselyne Bachelot et de sa secrétaire d'Etat Rama Yade."Cet échec est l'occasion d'apporter des réponses structurelles à des questions qui se posent depuis bien longtemps. C'est pourquoi le président de la République a demandé que des états généraux du football français soient organisés dès le mois d'octobre pour que chacun des acteurs puisse apporter sa contribution en toute transparence à la construction d'un projet de rénovation,", annonce un communiqué de la présidence, qui compte bien s'atteler à une refonte de l'organisation de la Fédération française de football, "à partir de ces conclusions, le gouvernement engagera une réflexion plus générale sur la gouvernance des fédérations".Yade : "pour un big bang du foot français"Le chef de l'Etat souhaite par ailleurs que "les responsables tirent rapidement les conséquences de ce désastre", selon le texte qui précise également qu'il aurait demandé" aux ministres de veiller à ce qu'aucun avantage financier ne soit versé à l'ensemble de l'équipe de France". Mardi, à l'issue de la défaite face à l'Afrique du Sud (1-2), qui scellait définitivement le sort des Bleus dans la compétition, le capitaine tricolore Patrice Evra avait déjà annoncé la volonté de tous les joueurs de renoncer à leurs primes. Jeudi matin, c'est Thierry Henry qui sera reçu seul à l'Elysée par Nicolas Sarkozy. L'occasion pour lui de s'expliquer en tête à tête avec le président de la République sur les raisons du fiasco tricolore en Afrique du Sud.Invité du journal de 20 heures de France 2, Rama Yade a de son côté plaidé "pour un big bang du foot français". "Ce qui s'est passé était prévisible: comment se fait-il qu'autour de cette équipe de France il y ait tant de problèmes et que le système fédéral ne soit pas en capacité d'y répondre ?", s'est interrogée la secrétaire d'Etat aux Sports, avant d'ajouter: "Aujourd'hui, poser cette question est la preuve qu'il y a un problème qui va au-delà de l'équipe de France et qui concerne tout un système qu'il faut aujourd'hui refonder (...) Il faut un projet neuf, il faut une équipe neuve pour porter une nouvelle ambition footballistique pour la France. Ce qui se joue-là c'est (...) la refonte du système fédéral, il faut que ceux qui sont responsables de la situation en tirent les conséquences".Un avertissement sévère pour Jean-Pierre Escalettes, même si Rama Yade ne s'est pas prononcée sur une éventuelle démission du président de la FFF.