Santoro s'offre une dernière

  • A
  • A
Santoro s'offre une dernière
Partagez sur :

TENNIS - Fabrice Santoro l'a confirmé, il participera bien à l'Open d'Australie 2010.

C'était dans l'air du temps depuis quelques jours, Fabrice Santoro l'a confirmé : il participera bien à l'Open d'Australie, son 70e tournoi du Grand Chelem.Fabrice Santoro n'est pas mort. Enfin pas encore. A 37 ans, il a confirmé ce jeudi, par le biais d'un communiqué, sa participation à l'Open d'Australie qui débute le 18 janvier prochain à Melbourne. Deux mois après avoir disputé ce que tout le croyait être son dernier match, au premier tour du Masters 1000 de Paris-Bercy (dominé par James Blake), le Toulonnais sort encore une pirouette dont lui seul a le secret. Cet extra aux antipodes n'a sans doute rien à voir avec une quelconque performance sportive. Simplement l'envie d'entrer un peu plus dans les livres de l'histoire de tennis en devenant le premier joueur de l'ère Open à prendre part à des Grand Chelem sur quatre décennies. En participant au rendez-vous de Melbourne, le 68e joueur mondial porte à 70 le nombre de tournois majeurs disputés dans sa carrière, un autre record.Santoro va-t-il prolonger le plaisir une fois l'Open d'Australie terminé ? L'intéressé balaie lui-même toute idée d'une carrière sans fin: "Cette participation ne remet absolument pas en question la décision que j'ai prise de mettre fin à ma carrière de joueur professionnel sur le circuit de l'ATP", a-t-il précisé dans son communiqué. Sans doute veut-il s'offrir une sortie sous les vivas du public australien qui l'a toujours apprécié au cours de ses 17 participations à la première levée du Grand Chelem. Un tournoi cher à son coeur puisqu'il y a enregistré son meilleur résultat en Majeur avec un quart de finale en 2006 (battu par David Nalbandian). Sa dernière apparition à Roland-Garros lui avait laissé un goût amer, avec une défaite dans l'anonymat du premier tour contre Christophe Rochus."C'est une démarche très personnelle. Il ne faut pas y voir autre chose, et surtout pas un come-back", a ajouté Santoro. Dans quel état de forme se trouve-t-il à dix jours du début du tournoi ? "En forme et prêt." Cela a le mérite d'être clair et confirme bien que le vétéran du circuit a le tennis dans la peau. "Le tennis est ma vie, ma passion. Ma décision de prendre ma retraite n'a jamais été pour moi de mettre pour toujours mes raquettes au placard. Et je jouerai toujours, en interclubs, en exhibition, et pourquoi pas en double de temps en temps, si j'ai bien sûr le niveau pour le faire." On a pas fini de le voir sur les courts.